N-Y, AVRIL / MAI 2018
MÉTÉO : Il fait globalement beau, le temps est agréable malgré un peu de pluie quelque fois. Nous tournons sur une moyenne de 15°c, un peu d'air frais et un beau soleil dégagé. Mais ce n'est pas l'été, garder votre veste et votre parapluie dans un coin de la maison.

NEWSLETTER DE JUILLET 2018



+ 100 $ ▬ Pour le groupe AVENGERS
+ 50 $ ▬ Pour les groupes VILAIN et X-MEN

» SALES du 04.06.18 au 30.06.18

» INTRIGUE #1 Secret Wars
Attention à vos fesses !

» MISSION #1 Event that goes wrong est ouverte ! Elle prendra fin le 26 août.


 :: Welcome to the Game :: New York :: Queens

It's really, really, really... A bad Idea... No ?

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 28
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Sam 26 Mai - 2:02



I Play With Fire



Je suis une cruche… Je n’en reviens pas d’avoir été aussi stupide… Je n’ai pas encore l’âge pour ces conneries. Et quand je repense à la tête de Killian quand je suis partie de la maison avec Tess… J’aurai dû faire demi tour ! Qu’est-ce qui m’a pris ? C’est ça de laisser rentrer une fille, une vraie dans la maison ! Je n’avais rien demandé moi ! J’étais très bien comme j’étais. Et voilà que je me confie, que je lui dis des trucs et qu’elle en profite pour me changer en… En je ne sais même pas ce je deviens là… C’est ridicule. J’ai l’impression d’être une fausse Liz…

J’ai au moins le mérite d’avoir occupé Tess pendant des heures. Obstinée qu’elle est, elle est parvenue à m’apprendre à marcher sur des talons. Alors oui j’y arrive, mais sérieux vous ne voulez pas me rendre mes Converses ? Et puis c’est le lycée, et lundi quand on retournera en cours, je ferai quoi moi ? Quand je disais que c’était une mauvaise idée…. « Je ne sortirai pas de cette voiture ! » « Ne fais pas ta tête de mule Michelle tu es magnifique ! » « J’ai surtout l’air d’une andouille oui ! J’aurai dû mettre autre chose ! » « Quoi un jean et des baskets ? » « Oui voilà c’est une très bonne idée ! » « Non c’est une idée très mauvaise ! Surtout si tu veux lui plaire un minimum ! » « Ouais bah si je ne l’intéresse pas au pire de ce que je suis je ne vois pas pourquoi il mériterait tous ces efforts ! » « Michelle arrête… » Bras croisés je n’ai pas l’intention de sortir. « Ecoute on a un code toi et moi, je reste là les 15 premières minutes. Qu’est-ce que tu veux de plus ?  » « Rentrer ? » « Hors de question ! »

Comment j’en suis arrivée là ?

Ah oui une fête au lycée…. Le Comité avait trouvé que c’était une bonne idée de fêter la fin de la nuit Kree, et puis nous avions des correspondants étudiants qui venaient d’un peu partout, d’Europe mais surtout du Wakanda. Alors ils veulent en mettre plein la vue en faisant une super fête façon bal de promo. Moi je voulais enfiler un truc de plus “joli” que la dernière fois. Quand j’en ai parlé à mon frère, il a proposé qu’on fasse les boutiques. Mais quand c’est remonté aux oreilles de Tess…. Ce fut le début de la fin… Elle a compris que je voulais changer pour quelqu’un plus que pour moi même. Enfin il y a un peu de ça aussi. Alors je ne sais pas, mais je continue à dire que c’est une mauvaise idée. Le résultat ? Me voilà donc dans une robe outrageusement courte et dorée. Avec un décolleté qui semble tenir par la force du Saint Esprit. Elle a passé des heures à me lisser les cheveux, et me voilà affublée de talons… Non mais vraiment pourquoi j’ai accepté ça !. Bon O.K Tess a pour elle ça, elle a réussi à me maquiller sans que je ne ressemble pour autant à une voiture volée… Mais franchement si je survie à cette soirée… Je la tue !

Poussée par mon adorable belle-sœur (oui c’est ironique voir cynique à ce niveau là), je sors de la voiture, elle ne m’a pas laissé le choix de toute façon. Elle a, elle même, ouvert la portière. Me redressant sur mes deux jambes, je les sens trembler. Elle pose un baiser rapide sur ma joue et me souffle un « Amuse toi bien » Auquel je ne peux que sourire difficilement. Je déglutis même comme pour me donner du courage. La tête un peu baissée j’avance donc et regarde où je met les pieds. Elle a au moins la décence de ne pas me griller « Amuse toi bien Michelle ! » Ah non raté…. Je sens le regard de Flash se poser sur moi avec surprise. J’ai l’impression que sa mâchoire va tomber. Je me redresse et lui adresse un doigt d’honneur accompagné d’un clin d’œil. A défaut de pouvoir y échapper je peux toujours faire ma sale môme.

Nouveau vent de panique. J’arrive dans la salle et vois quelques regards interrogateurs. Je crois qu’ils ne me reconnaissent pas… Et au loin je vois Parker. Double panique. Je ne sais pas ce que je dois faire. Entrer, faire demi tour, enclencher le signal de secours. Oh et puis je ne dois pas me voiler la face il doit toujours être sur Liz, ou sur une autre, pourquoi je panique ? Une légère inspiration, à moins que ce ne soit un soupir… Je ne sais pas si je dois aller le saluer, ou pas… C’est…. Bizarre. Je commence à avancer - malgré moi - vers lui. Et finalement mon cerveau semble reprendre le contrôle de mes jambes et de mes mouvements, et me détourne pour aller m’asseoir dans un coin, dans l’obscurité… C’était sans compter Flash… Connard qui se dirige vers Peter je suis sûr qu’il lui dit ce qu’il a vu… Foutu club de décathlon… Et voilà il me désigne du regard… Tourner la tête vite, et fermer les yeux… C’est de la pensée magique… SI je ne le vois pas, il ne me voit pas pas vrai ?

panic!attack
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 87
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Sam 26 Mai - 16:20

Ned, ce meilleur ami… Je crois qu’il encore plus dangereux que le vautour pour ma propre vie ! Ouai… Il a failli vendre mon secret une douzaine de fois. Il nous a fait inviter à une soirée pour que j’y montre Spider-Man. Et là, il a recommencé ! On nous a demandé de venir à la fête pour célébrer la fin de la longue nuit Kree. Il a parlé en mon nom ainsi que le sien en disant qu’on serait là. Non mais sérieusement ! Fêter un truc pendant lequel j’ai passé une nuit blanche. Rectification. Une longue nuit blanche Kree ! J’en ai empêché des délits pendant ce moment, je n’ai pas spécialement envie de revenir dessus. Mais il s’était engagé si rapidement… Il a même ajouté que je ferai venir Spider-Man cette fois. C’était couru d’avance : j’étais blasé. Mais obligé d’y faire une apparition.

Et ce soir est enfin arrivé. Tante May a tenu à ce que je mette le même costume que pour le dernier bal de fin d’année, celui-là même où j’ai abandonné Liz. Prendre les transports en commun en costard cravate, c’est… particulier. Surtout que si je bouge trop, on risque de voir mon autre costume en dessous. Je ne me tiens pas aux barres mises à notre disposition pour qu’on ne tombe pas, non, non… Je ne veux pas que mes manches retombent. Autant que mon don pour l’équilibre serve un peu pour ma couverture civile.

J’arrive enfin au lycée, et je retrouve Ned, fier de me voir arriver. « Peter ! Tu faisais quoi ? Je t’attends depuis au moins… Ok, ça fait cinq minutes mais quand même ! Viens, faut qu’on montre que t’es là avant que tu sais qui rapplique. » “ Ned, attends… Je ne suis pas sûr que ça soit une bonne idée, tu sais ? Après ce qui est arrivé avec le père de Liz… Je ne veux pas qu’on se doute de quelque chose. ” Il s’arrête et me fait face. Il attrape mon bras et regarde sous la manche. « Fait pas genre, Peter, t’en meurs d’envie ! » “ Ouai bon… Ok… Mais… On verra d’accord ? ” C’est vrai que j’ai hâte de voir Flash se décomposer en voyant que j’ai fait venir Spider-Man.

On rentre dans la pièce et tout le monde est bruyant. Ils parlent tous forts. On me bouscule même à certains moments. Je me fraye un chemin, traînant Ned derrière moi, comme d’habitude. On s’arrête à côté de Gwen. La petite blonde au bandeau noir est avec nous au Decathlon académique.

Mais mon Spider-Sens s’affole. Une perturbation dans la force. Certains deviennent silencieux vers l’entrée. J’entends des murmures concernant Michelle. Je suis officiellement averti lorsque Flash débarque et coupe Ned et Gwen dans leur conversation. « Les gars… Et Gwen… Vous avez vu Michelle ? Elle est super sexy ! » “ T’es sérieux Flash ? Depuis quand tu regardes Mich… ” Je me retourne et croise son regard. Je reste bouche bée. Elle… Elle est tellement pas elle. Mais tellement belle en même temps. Je ravale ma salive. Je ne dois pas lui dire. Elle va me frapper pour ça. « Va vraiment falloir que tu fasses venir Spider-Man si tu veux avoir une chance, Parker ! » dit-il sur le ton de la moquerie, remettant encore en doute le fait que je le connaisse.

Elle fait mine de ne pas m’avoir vu. Pourquoi ? Depuis quand Michelle joue à ce petit jeu avec moi ? Elle est la fille mystérieuse de ma classe, d’habitude. Une intrigue ambulante que j’ai toujours voulu percer pour en découvrir les secrets. Mais jusqu’ici il y avait Liz qui occupait mes pensées. Depuis qu’elle est partie, j’ai eu le temps de l’oublier. Ce n’est pas comme s’il s’était passé quelque chose entre nous, après tout. Ned me souffle « Faut que t’aille lui parler Peter. » “ Quoi ? Pour dire quoi ? T’as vu ? Il fait beau ? Mais Ned ! Il fait nuit, je te signale ! Dois-je te rappeler qu’à ses yeux on est deux losers ? ” « En fait laisse tomber. Je crois que Flash va le faire… » Je tourne de nouveau mon regard en direction de Michelle et voit Flash s’approcher pour s’asseoir à côté d’elle. Oh non j’ai déjà vécu ça avec Liz, je ne vais pas laisser mon tour. J’inspire, souffle et fonce. Je peux entendre Ned dire à Gwen « Tu vois ? Il va lui parler au final… »

J’arrive au niveau de MJ et me mets à bredouiller “ Euh salut… T’es nouvelle au lycée ? ” Je me mets à rire à ma blague qui tombe à l’eau de toute évidence. Je me rends compte que c’est méga insultant de lui dire ça ce soir parce qu’elle s’est mise sur son trente-et-un. “ Euh… J’veux dire… Désolé. Genre… C’est pas que t’es pas belle d’habitude hein mais… Enfin c’est juste que tu es… Wow… Je… Je m’enfonce c’est ça ? Ok… Et j’vais vous laisser. ” Et Flash ne peut s’empêcher d’être désagréable comme à son habitude « C’est ça, Parker, va voir ailleurs si j’y suis. Tony Stark t’as laissé le droit de sortir jusqu’à quelle heure ? » Je grogne et me détourne d’eux pour retourner vers Ned de mon pas de loser. Je pourrai l’expédier au tapis facilement, mais vu mes capacités, ce ne serait pas fair-play.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 28
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Dim 27 Mai - 1:35



I Play With Fire



La pensée magique  ? C’est de la m*@de en barre qu’on se le dise clairement. Je sens les regards et vois presque quelqu’un approcher dans mon champ de vision. Un instant j’ai espéré que ce soit Peter avant de m’apercevoir que ce n’était “que” Flash. A cette seconde j’aurai même préféré Ned je crois… Au moins lui est drôle contrairement à ce vantard…. Ce n’est même pas un nom ça ! Quoiqu’il en soit il s’assoit et commence à me faire la causette. Mon dieu faites le taire et demain j’achète un slim… Je crois que je devrais parler moins vite…

Finalement Peter arrive et approche. A côté de moi même cette andouille vaniteuse se tait. Alors O.K je pourrai me vexer de ce que balance Peter. Mais honnêtement c’est pas grave, je préfère ça aux regards libidineux de celui qui l’a précédé. Je sais que c’est maladroit mais c’est fait sans méchanceté. Sa tentative de rattrapage est plutôt amusante, même si soudainement il l’écourte. Je voulais lui répondre, le rassurer voir même lui souffler un merci, mais je n’ai pas eu le temps. Et la phrase de l’autre là n’aide pas… Me tournant légèrement vers Flash je lui lâche un « T’es vraiment qu’un connard Flash…  » Oui et croyez moi, à mes yeux vaut mieux être un loser qu’un connard… Un loser c’est gentil, c’est attachant. Un connard on ne peut pas faire machine arrière.

Rapidement je glisse mon portable dans la pochette que m’avait acheté Tess. J’avais commencé à préparer mon message de secours. On avait pas atteint la limite des quinze minutes fixées. Mais vu la tête et la démarche de Peter, je ne veux pas le laisser repartir comme ça… Bon O.K je vais devoir prendre sur moi. Si seulement tout le monde pouvait tourner la tête cinq minutes. Et ces talons de m*@de… Je me laisse donc glisser de ma chaise, et rattrape Peter en quelques pas. « Peter attends ! »

Bon et maintenant je fais quoi ? Malgré moi ma main a attrapé sa main à lui. Je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça… « N’écoute pas Flash c’est qu’un con…  » Mon regard se pose rapidement sur lui pour littéralement le fusiller. Ce que je vais faire dépasse largement tout ce que je peux faire en temps normal socialement parlant. Alors surtout il a intérêt à bien écouter et à ne pas me faire répéter… « Merci… Pour ton compliment… C’était un peu bizarre de le formuler comme ça mais voilà... » Derrière lui je vois bien Gwen et Ned. Et je comprend qu’il voulait retourner avec eux. « Je vais hum...Je vais vous laisser, vous  devez vouloir profiter de la soirée…  » Ouais je sais, c’est bizarre, mais il ne faut pas m’en demander plus. Je peine un peu quand c’est en tête, mais quand le nombre de personnes dans la discussion dépasse 3 c’est encore pire. Le seule avec moi est une option plus facile. Relâchant sa main je finis par souffler « Tu sais, je crois que ça n’emmerderait que Flash que ton… Pote Spider-Man ne vienne pas… Les autres, enfin moi je peux comprendre si il a d’autres trucs à faire ce soir... » Oui je n’en dis pas plus, c’est volontaire. Je sais que Parker cache un truc, et si c’est en rapport avec ce “super-Héros” et bien alors soit… Ce n’est pas que je veux ou non savoir c’est simplement que je n’ai pas vraiment envie qu’il disparaisse de la soirée comme chez Liz ou au bal de promo.

Bon voilà je lui ai dit ce qu j’avais à dire. Je crois que mon cerveau a ordonné à ma main de lâcher la sienne… Je vais pouvoir finir mon texto et y aller…. Enfin je crois….


panic!attack
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 87
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Dim 27 Mai - 15:23
Mon pas lent prouve ma déception face à un nouvel échec. Le visage de Ned se fait compatissant, jusqu’à ce qu’il ait un sourire. Quoi ? Ned aussi se moque de moi ? J’entends que Michelle me demande d’attendre. Je ralentis encore plus. Je ne peux pas mieux faire. Si je traîne plus des pieds, je recule. Je n’ai pas le temps de me retourner qu’une main se glisse dans la mienne. Je me fige et je lui fais enfin face. Elle a des paroles rassurantes. Je reste bouche bée. De près, elle est encore plus intimidante. C’est le mot ? Non, bien sûr. C’est juste qu’elle est si belle, que je ne suis que le loser geek, et qu’elle est cool et… Elle me remercie ? Sérieusement ? Mademoiselle, qu’avez-vous fait de MJ ? Je me rends compte qu’être Spider-man n’a normalement pas changé mes habitudes alimentaires. Il faudrait que je referme la bouche et que j’arrête de gober les mouches. Et elle me pousse à le faire quand elle dit qu’elle s’en va et qu’elle se fiche de voir Spider-Man. Je regarde nos mains se séparées en ravalant ma salive. “ MJ, attends… Euh… Je vois Ned tout le temps et… Peu importe il comprendra. C’est… C’est cool ce que tu fais. Genre… Que tu ne m’as pas frappé après ce compliment et… Enfin… Du coup… Je me disais… Tu veux un peu de compagnie ? ”

Ok, dans le genre formulation vaseuse, je suis nominé. Je regarde autour de nous, constatant la foule. De la compagnie ? Il y en a plein. Mais s’il y a bien une chose que nous partageons elle et moi, c’est que même au milieu d’autant de monde, nous nous sentons seuls. Je l’ai déjà vu faire. Elle s’isole mentalement. Et là, si Flash s’est mis à la regarder c’est juste parce qu’elle nous a étonné avec une tenue exceptionnelle. En tant qu’ancien geek silencieux, j’ai largement de prêter attention à mon prochain. Mais pour le coup, si je n’ai pas grillé mes chances tout à l’heure, je dois l’avoir fait là. Je dois tenter de me rattraper en parlant encore plus. Mais c’est déjà en parlant que je me plante.

“ Genre… Je ne veux pas m’imposer surtout, hein ! C’est juste que… A chaque fois qu’on se voit il y a toujours quelqu’un d’autre, comme Ned, ou Gwen, ou… Liz… Mais… J’aimerai qu’on se connaisse un peu mieux. C’est… Ce n’est pas que de ce soir, hein ! Ne va pas croire que c’est cette tenue qui y fait, c’est juste qu’avec… Avec mon stage chez Stark et le lycée et… Enfin, j’étais pas mal pris mais ça y est, j’ai plus de temps à consacrer à ma… mes… mon… mes… Amis ? ” Pourquoi je bégaye autant ? Pourquoi j’ai aussi chaud ? Je tire un peu sur le nœud de la cravate pour avoir un peu plus d’airs.

“ On se prend un verre de ce punch avant que Flash n’y mette de l’alcool et on va faire un tour dehors ? J’ai… J’ai besoin d’air et de moins de bruits. Ça te tente ? ” Enfin une proposition cohérente ! Elle me met dans tous mes états. Je me rends compte à quel point j’ai négligé cette fille depuis que nous sommes au lycée, et ce, à cause du fait que je n’ai d’yeux que pour Liz. Est-ce mal d’être heureux qu’elle ne soit plus là ? Je ne suis pas sûr d’être vraiment fait pour la fille populaire qu’elle était ici. Et en prime, son père a essayé de me tuer à plusieurs reprises.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 28
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Dim 3 Juin - 14:48



I Play With Fire



Cette soirée semble de pire en pire, quand je disais que je n’aurai pas dû venir, la prochaine fois j’aimerai qu’on me croit ! Je ne voulais pas me fringuer comme ça, je ne voulais même pas y aller ! et voilà que maintenant j’ai mis Parker tellement mal à l’aise qu’il ne sait plus parler… Bien jouer M.J… Et c’est quoi cette proposition ? « De la compagnie ? Tu veux m’acheter un chiot Peter ? »

Et cette foule qui est là, les regards de certains médusés, j’ai horreur de ça, un peu de pitié et laissez moi sortir de cet endroit ! Le malaise est palpable, je passe d’une jambe à l’autre. Et ses mots qui n’en finissent pas, encore un peu et il pourrait m’embrouiller. Mais c’est sa façon de faire, et au fond ça me fait presque rire… Depuis quand ça me fait rire ? J’esquisse un demi sourire, et pousse son épaule. « Respire Parker…  » A sa proposition, je retire mes chaussures. Ces trucs sont des instruments de tortures.. Une rumeur commence à circuler, les regards sont plus insistants. « Allez viens on décroche… » Je lui fait un signe de la main et me dirige vers le bar. Flash se trouve déjà devant le punch, la main dans la poche. « Bouge toi de là… » Je prend un verre et le remplit avant de le tendre à Peter « Sérieusement ? Parker ? » « Il paraît qu’il est plus doué que toi… Sur bien des plans…  » Mords toi la langue M.J ou tu vas dire une connerie. Levant les yeux au ciel, je prend un second verre et me dirige vers la sortie. Je regarde légèrement à côté de moi pour voir si Peter me suit toujours. Avec ma chance il s’est barré entre temps… Apparemment pas.

Enfin le silence extérieur, je ne sais pas trop où il veut aller pour être plus au calme, à cette heure le stade doit être vide ou rempli de couple d’une nuit qui se bécote… Mauvaise idée. Finalement je me stoppe et observe autour de moi, et mon regard se fige sur lui. « Moins de bruits, moins de monde, nous y voilà. Tu veux aller te poser quelque part de précis ? » Si il peut éviter les endroits avec des graviers, je n’ai vraiment pas envie de refaire une tête de plus que lui et de me vautrer, c’est déjà un miracle que j’ai pu tenir tout ce temps sans me casser la figure.

Plus loin vers l’entrée je vois Ned et Gwen qui semble nous suivre, à moins qu’ils ne surveillent Peter en mode chaperon. Les désignant d’un signe de la tête je souffle à Parker « Tu devrais peut être les prévenir, je crois qu’ils se demandent ce que tu trafiques… Ils vont croire que tu vas les abandonner… » Tant que nous sommes devant l’entrée je sens les quelques regards surpris des derniers qui arrivent. Non mais comment une robe ou deux personnes qui parlent peuvent les mettre dans cet état…


panic!attack
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 87
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Dim 3 Juin - 16:56
Qu… Quoi ? Un chiot ? Pourquoi ? Oh… Je comprends. De l’ironie. Michelle est encore bien là. Ça me rassure, au fond. Je ris nerveusement à sa blague et reprends en lui proposant de sortir alors qu’elle me dit de respirer. Tout le monde me dit ça. Mais si je ne respirais pas, je serais clairement moins vivant, non ? ça se saurait… Mais je présume qu’elle parle de mon super-pouvoir natif : celui de parler hyper vite et perdre le contrôle. Elle me fait signe de la suivre après avoir retiré ses chaussures, provoquant un murmure dans la salle. On arrive vers le genre de buffet et Flash s’y tient déjà. Je regarde le punch comme si j’allais y voir de l’alcool. MJ me donne un verre et Flash me lance juste une petite phrase. Je n’ai pas le temps de répondre que MJ le rembarre. Je souris comme un bêta en regardant le visage de Michelle comme je le peux, depuis l’endroit où je me trouve. Puis je me rappelle que je dois faire un regard méchant à Flash. Oh il y a droit. Je le fixe en fronçant les sourcils. “ Ouai ! Tout comme elle a dit ! Euh attends… ” Je regarde de nouveau MJ et me rends compte qu’elle m’a complimenté indirectement en me disant que j’étais plus doué que Flash. Bon… C’est un demi-compliment, mais… Sérieux ? Elle me trouve plus doué que lui ?

Mes poumons s’emplissent d’une certaine fierté et je la suis de nouveau jusqu’à l’extérieur. Elle s’arrête, semble réfléchir en cherchant quelque chose du regard avant de dire qu’on a ce qu’on voulait : moins de bruit et moins de monde. Je souris et trempe les lèvres dans le verre. Je sursaute et recrache tout -en prenant soin de le faire dans la direction opposée à Michelle. Flash et sa flasque… Je continue de grimacer et indique à MJ “ Je crois qu’il a déjà modifié le punch… Mais… Ici c’est très bien, enfin… ” Je me tourne vers Ned et Gwen. Elle les a remarqués aussi et me dit devrais leur parler. Je leur fais les gros yeux en leur faisant signe de décamper avant de me tourner vers MJ. “ Je… euh… Tu comprends. Ils n’ont pas l’habitude de me voir en compagnie d’une fille. Enfin genre… Comme ça. Seul à seul et… Ok… Je dois ralentir. ” Je m’arrête avant de parler trop. Au diable l’alcool, je trempe de nouveau mes lèvres dans le bouche et en boit une bonne gorgée. Cette fois je ne grimace pas. Je me contente d’avaler et de grimacer -j’espère que cette phrase ne sortira jamais de son contexte-.

D’autres personnes débarquent. Je soupire et fais signe à Michelle de me suivre. “ Viens… J’ai une idée d’où on pourrait aller. ” Je prends soin de rester sur la dalle lisse, lui évitant les graviers. Je nous emmène un peu plus loin, sur le côté de la salle, une espèce de kiosque, entouré d’une guirlande lumineuse. Ok. Ça fait super romantique. C’est bien non ? Enfin… Peu importe que moralement ça le soit ou non, faut que ça plaise à Michelle, surtout. Je m’approche de la rambarde et regarde le ciel. Cette nuit pesante. J’ai encore des frissons en repensant à la longue nuit Kree. “ C’est quand même un paradoxe, tu trouves pas ? On fête la fin d’une longue nuit par une autre nuit… Genre… On aurait dû faire ça en pleine journée ! Personne ne viendra. Ce serai mieux, sans doute… un peu… ” Je me tourne vers Michelle et ravale encore une fois ma salive. “ J’voulais… Enfin… C’est gentil de m’avoir défendu contre Flash tout à l’heure. ” J’esquisse un sourire en coin avant de détourner le regard.

D’habitude, je me faisais martyriser et c’est tout. Depuis que j’ai mes pouvoirs, je me contente de me contrôler pour ne pas les utiliser et en venir aux mains avec Flash. Et maintenant, je défends les autres avec un masque sur la tête. Mais pour la première fois de ma vie, quelqu’un d’autre que ma tante, mon oncle ou encore un professeur me défend. Ned a bien essayé mais… C’est Ned.

Je relève les yeux et mon regard se perd dans celui de Michelle. Mince… Je crois que je suis en train de redevenir bouche bée. Elle a un pouvoir ? C’est sûr. Non ? Je referme ma bouche. “ Et euh… Genre… ça s’est passé comment de ton côté pendant la longue nuit ? J’ai… J’ai été pas mal pris avec mon stage pendant ce temps… Tu sais… Monsieur Stark a mobilisé tout le monde et… Mais toi ? ”


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 28
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Dim 10 Juin - 17:51



I Play With Fire



Nous y voilà je suis seule avec Peter, dans le fond c’est un peu ce que je voulais mais j’ai du mal à gérer tout ce qui me traverse la tête. En gros ? J’ai peur d’en dire trop et de le faire flipper. J’ai peur de ne pas en dire assez et qu’il pense que je le déteste. Je ne sais pas faire avec tout ces sentiments nouveaux et ces sensations étranges. Et je dois le reconnaître il y a plus simple que Peter… Mais comme dit Tess, plus simple ce n’est pas drôle… pas pour un Jones… En tout cas il fait signe à ses amis de nous laisser, c’est pas que je n’aime pas Ned et Gwen mais… ils sont toujours là alors c’est un peu compliqué de pouvoir lui parler seule à seul quand j’en ai envie. Comme ce soir. Et voilà il s’empêtre dans ses mots. Machinalement je lève les yeux au ciel et pose ma main sur son épaule. « Je te jure que ça va aller Parker » Je suis presque surprise de voir qu’il retente le punch modifié, il ne doit pas vraiment être bien… Moi je me contente de fixer le liquide à la couleur peu orthodoxe. Et quand il dit avoir une idée de où aller je le suis donc en prenant garde à où je marche.

Rapidement on s’éloigne du gymnase pour regagner le kiosque. Je ne l’avais jamais vu comme ça avant. Il y a un côté romantique et magique que je n’avais jamais remarqué. Cette remarque intérieure me laisse silencieuse. J’ai vraiment l’impression de me transformer en midinette de mauvaise série télé. C’est vraiment… Bizarre. Mais étonnamment je suis contente de partager cela avec Peter… je l’observe s’appuyer et soudain l’idée que je n’avais jamais remarqué ce genre de petit détail avant me fait presque frissonner. Je pose mon regard sur son dos. Depuis quand a-t-il une telle carrure ? Depuis quand semble-t-il si sportif ? Non mais attendez… Je suis entrain de le mater là ? Depuis quand je le mate ? Ça devient vraiment grave… l’abus de produit chimique pour être coiffer nuit à la santé mentale ! A ma santé mentale ! Heureusement sa remarque me sort de cette contemplation furtive. « Remarque si on l’avait fait de plein jour ça nous aurait évité la tête de Flash… Quoique lui rien ne l’arrête… Une journée de cours en moins peut être… Aller au parc et lire un livre et dans un murmure… « Ça m’aurait évité cette tenue stupide aussi… je ne sais pas si il l’a entendu, peu importe au fond.

Quand il croise enfin mon regard, je venais de me sortir de cette pensée. Et à ses remerciements je me contente de hausser les épaules « Je n’ai fait que dire la vérité. Flash se croit le meilleur mais tu l’es bien plus et sur bien des plans… Comme pour cacher des trucs… Lui ne sait même pas planquer une flasque d’alcool Mon frère dit que je peux être pénible à ce jeu là. Mais que j’obtiens toujours ce que je veux… Combien de temps est-ce que l’on reste ainsi, notre regard plongé dans celui de l’autre. Quand je le vois la bouche entrouverte, je ne peux que sourire. Je replace un mèche derrière mon oreille. Et quand il demande comment j’ai vécu toute cette période, j’hausse les épaules « Ca n’a pas été simple. Mon frère était très stressé, les gens devenaient fous.  »] Mais sa phrase me fait tiquer. Arquant un sourcil je finis par souffler « C’est légal ça ? Faire travailler les stagiaires ? Je veux bien qu’il te paye, mais il a des gens bien plus payé que toi non ? »] Oui sa justification de stage m’a toujours paru facile et étrange, et comme on est en tête à tête, j’ai bien l’intention d’en profiter un peu. Mais rapidement je sais que je peux aller trop alors dans un souffle un peu précipité, je conclue « C’est que techniquement tu as tes études, et ta tante…  » Oui je viens de me griller, j’en sais plus qu’il est censé m’en avoir dit. Mais non je ne suis pas une obsédée, je suis juste observatrice !



panic!attack
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 87
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Mar 26 Juin - 17:51



Ce silence de plomb, alors que je suis appuyé contre la rambarde du kiosque, me glace le sang. Il faudrait que je le brise, et sans bégayer. Il se passe combien de temps pendant qu’elle se tient derrière moi ? Une minute ? Une heure ? Un mois ? Non quand même pas… Les nuits d’un mois, c’est fini… Non ? Je trouve une idée : parler du sujet de cette soirée et de son paradoxe. La réponse de MJ me fait rire. Mais genre niaisement. Je dois cesser ça. Mais elle ajoute que ça lui aurait évité cette tenue stupide. Je me tourne vers elle et fronce les sourcils. “ Eh ! Déconne pas t’es parf… Plutôt… Enfin… Bref… T’es cool comme ça ! ” Je m’empourpre et la remercie pour Flash. Elle en rajoute sur lui ce qui me fait sourire, mais n’efface pas pour autant le rouge sur mes joues. Surtout lorsqu’elle dit que je suis bien meilleur que lui. Cette fille me fait fondre. “ Euh… Me… Merci. ” Je tente d’avoir l’air sûr de moi et souriant. Autant dire que je peux moi-même voir ma tête de looser.

Un autre sujet. Vite. La nuit ! Elle a fait quoi ? Je lui demande et l’informe au passage que j’étais chez Stark. Je grimace pour son frère et je sais bien ce qu’elle a vécu. J’ai dû en arrêté plus d’un sur le point de péter les plombs sérieusement. Je ne peux pas l’imaginer démunis face à l’un de ces gangs qui ravage tout. Oups. Elle me demande si bosser chez Stark pendant ce temps est légal. Je ne fais qu’hésiter par un “ Euuuuuh… ” Puis elle rajoute que techniquement j’ai mes études et ma tante. Elle vient de débloquer la situation dans mon esprit. “ Oh tu sais… J’imagine que c’est surtout pour nous protéger qu’il a fait ça. Puis il a envoyé une équipe d’agent de sécurité s’occuper de ma tante… Enfin… Il l’a fait pour tout le monde, hein ! Genre… Je ne suis pas spécial ou quoi… Juste… Il prend soin de son personnel, même s’il a l’air dur comme ça… Après tout, c’est Iron-Man, pas vrai ? ” Je ris. Bien trop nerveusement mais je ris.

Son regard me perturbe plus que d’ordinaire. Non pas qu’il me dérange. C’est ma faculté à m’enfoncer qui m’embête. Si seulement j’avais le tact que j’ai lorsque je porte ce masque… Mais non ! Sans lui, je ne suis que Peter Parker, le looser. Je détourne mon regard vers le sol. C’est tout ce que je mérite de contempler. Non. Je ne peux pas fuir la situation. J’ai affronté un homme-vautour ! Sans compter Captain America et son équipe. Je décroise les bras de ma poitrine pour les poser de part et d’autre de la rambarde, levant les yeux vers MJ. Dieu. Elle est si belle… “ Pourquoi ta tenue te dérange-t-elle autant ? Est-ce-que… Est-ce-que c’est parce que t’aime passer inaperçu tout le temps ? ” Si j’ai un secret à garder qu’elle tente de percer, elle est un mystère à mes yeux. Toujours en retrait, à observer les gens silencieusement et montrant les crocs lorsqu’on lui demande ce qu’elle fait.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 28
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Sam 7 Juil - 19:37



I Play With Fire



Pourquoi ? Pourquoi ne dit il pas ces mots, ces foutus mots qui arrangeraient tout, qui débloqueraient toute la situation ! Juste ce mot, et je sais que j’aurai pu être capable de tout autre chose. Il l’a esquissé, commencé, et me laisse avec ce goût de silence qui est devenu insupportable. Un silence qui reprend le dessus et alourdit l’atmosphère. Je n’ai pas envie d’insister quand il me remercie une nouvelle fois pour mon intervention face à Flash. Je pensais chaque mot, je le redirai de la même manière si il le fallait. J’esquisse un signe de main, et finalement lui sourit. Si il a l’air étrange ? Oui, mais c’est Parker, il l’a toujours été, même si ce n’est pas de la même manière.

Mais une nouvelle fois il change de sujet, me parle de cette nuit sans fin, et le sujet de l’angoisse de mon frère vient finalement sur le tapis. Heureusement pour moi il ne cherche pas à approfondir. Comment confesser le quart de ce que j’ai pu connaître pendant ce temps là ? Ces mecs si malins qui voulaient “gentiment” me ramener chez moi. En voiture ? En marchant à mes côtés ? A croire que la nuit révèle les plus bas instincts. Killian avait finit par venir me chercher lui même certaines fois. La faute à ma solitude, à cette bizarrerie qui est la mienne. Je n’ai pas vraiment d’amis… Mon regard se pose sur Peter, deux secondes. Lui aurait pu me raccompagner parfois, mais chaque fois il filait comme si il avait du lait sur le feu. Alors je rentrait seule et affrontait les quarterbacks avinés et trop sûr d’eux. Je sais que ce soir, dans cette tenue je joue avec le feu. Une réputation ne tient pas à grand chose, et passer de bizarre à fille facile est vite fait… Mais étonnement j’ai pris ce risque. Pas pour moi, enfin pas complètement. Je l’ai pris pour lui aussi. Lui que je regarde et que j’écoute me parler du système de sécurité mis en place par Stark. Depuis quand je rêve qu’il me ramène chez moi ? Depuis quand j’ai envie qu’il me prenne la main en me disant que maintenant tout ça est fini ? J’entend ses explications et étrangement elles ne sont pas si folles que ça. J’entend son rire - nerveux - mais je ne peux que sourire. Je deviens dingue… « C’est cool d’avoir quelqu’un qui veille autant sur ses stagiaires. Plein de monde dit que Stark est un patron cool au final. Un peu fou mais cool… T’as de la chance d’avoir décroché ce stage… » Mon regard a vrillé dans le sien. Je ne sais plus si cela améliore ou non la situation, si je l’aide ou si je l’enfonce. Et au fond je m’en moque. Pourquoi baisse-t-il les yeux ? Je déteste être incapable de placer les mots sur ce que je ressens et à cette seconde c’est tout ce qui m’arrive… Pourquoi je veux qu’il me regarde ? C’est… Idiot !

Mais cette fois ? C’est lui qui fait mouche. Ces mots je ne m’y attendais pas. Cette question, je me la suis posée vingt fois, et la réponse ? Elle me fait toujours aussi peur… Moi aussi je commence par de la légèreté… « Elle est trop courte et je ne sais pas marcher avec des talons ? » Fièrement je montre les chaussures dans ma main. Mensonge… J’ai appris avec marcher avec, et ce fut douloureux, difficile aussi, mais maintenant je sais le faire. Je pourrai danser des heures avec ça au pieds. Mensonge… « Je préfère passer inaperçu, c’est plus facile… S’attacher, faire attention à quelqu’un d’autre… Je n ‘ai pas eu les bons modèles… Et je voulais faire ça pour… Pour quelqu’un, mais je crois que je fais pire que mieux… Être la fille bizarre c’est facile, être une fille qu’on regarde, qu’on peut… Je ne sais pas, ce n’est pas si simple… » Qu’on peut aimer ? Oui ce mot frôle mes lèvres et mes pensées, mais je ne dis rien. Me contentant de souffler « néanmoins je suis contente de savoir que je suis “cool” comme ça » Qu’est-ce que j’aurai aimé à cette seconde ? Qu’il me dise que je suis belle ? Je ne me vois pas comme telle… Désirable ? Oui c’est peut être ça le bon mot…

C’est décidé demain j’arrête de me lisser les cheveux, ça me rend dingue tous ces produits… Et Tess, je vais te pourrir pour ce que tu me fais vivre ce soir ! Comment ça je suis une victime consentantes ? Allez vous faire voir !


panic!attack
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 87
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Dim 8 Juil - 17:34


Elle trouve que Monsieur Stark est cool ? Si seulement elle savait la vérité ! J’ai juste failli mourir une quinzaine de fois pendant cette fameuse longue nuit. Et Monsieur Stark n’était juste pas là. C’est Vision et la sorcière rouge qui sont venus me donner du renfort ! La dernière fois que j’ai eu plus où moins un contact avec Stark Industries, c’est Emma qui m’a enfermé dans son bureau pour me protéger du retour du vautour… En d’autres termes, je ne suis pas sûr que l’excuse du stage soit encore réellement viable. Mais c’est la seule que j’ai. Parce que bon, dire que j’ai toujours oublié mes lunettes, ça va deux minutes. Surtout lorsque je les ai sur le bout de mon nez. Je préfère lui demander pourquoi elle n’aime pas cette robe. Et sa réponse est la suivante : trop court, elle ne sait pas marcher avec. “ Je trouve que tu te débrouilles bien avec ces choses-là. Mieux que moi en tout cas… Euh… Je n’en ai jamais mis, hein ! Mais j’imagine que ça doit être difficile et… Enfin t’as compris, hein ? ” Je m’enfonce. Heureusement, elle surenchérit en m’expliquant qu’elle préfère passer inaperçue, que c’est plus facile. Elle me perd lorsqu’elle parle d’attachement. Quel est le rapport avec cette robe ?

Oh… Non… ça recommence ! Je ne peux m’empêcher de soupirer. “ Je comprends… T’as fait ça pour un garçon, pas vrai ? Il a vraiment beaucoup de chance. Tu es vraiment très belle… Et pas que comme hein ! Mais cette robe te met en valeur, sincèrement. Je suis sûr que tu lui plais déjà ! ” Je tente un sourire pour masquer le dégoût que je ressens. Encore un tour dans la friendzone pour la petite araignée.

Ce n’est pas comme si je ne m’y étais pas installé par le passé. Mais je ne pensais vraiment pas Michelle être du genre à me faire comprendre aussi rapidement que je suis friendzoné. Comment je le sais ? Voyons voir. Demandons au prof Parker, expert en friendzonage :

Chers élèves, voyez-vous, lorsqu’une fille change ses habitudes vestimentaires pour un garçon et commence à vous en faire part, c’est qu’elle doute d’elle-même. Elle cherche auprès de vous le réconfort, dans un premier temps. Elle veut savoir si elle est belle et désirable. Ensuite, une fois réconfortée, elle s’attend à ce que vous l’encouragiez pour aller lui parler et ainsi la mettre au pied du mur pour n’avoir d’autre choix que de foncer le voir. Fin de la leçon. La semaine prochaine, nous verrons le « baiser qui dérape » ou comment passer du meilleur ami gay à l’ennemi public numéro 1 !

Je tenterai bien un nouveau soupir, mais ça sauterait sans doute trop aux yeux de Michelle. “ Tu sais, tu devrais vraiment aller lui parler, à ce garçon. Ne perds pas ton temps avec moi. J’veux dire… Je suis sans doute le meilleur ami gay, pas vrai ? Je sais que Ned et moi on est proche mais on n’est pas gay. Mais ce n’est pas le sujet. ” Je m’étais reculé, et détournant le regard, orienté à présent vers la pelouse. “ Je trouve juste dommage que tu sois obligée de faire tout ça pour qu’il te remarque, Michelle. T’es… T’es quelqu’un de bien et… Enfin… Tu n’as pas besoin de savoir ce que je pense de toi, tu dois sans doute le savoir. ” dis-je dans un léger rire de désespoir. “ Tu mérites vraiment d’être avec un bon gars. ”



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 28
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Dim 8 Juil - 18:07



I Play With Fire



Voilà, il le dit, je sais que d’une certaine façon il doit se sentir obligé de dire ce genre de trucs. Dire que je suis belle, que je ne devrais pas avoir un autre regard sur moi-même. Pire que je dois le savoir seule. Si seulement il pouvait imaginer trente petites secondes tout ce qui passe par ma tête, je crois qu’il prendrait peur. Comment je sais qu’il se sent “forcé” ? Ce soupire qui a traversé ces lèvres. Pendant l’espace d’un instant j’ai eu l’impression d’être une de ces filles superficielles à qui on rabâche toujours le même compliment, au point que ça en devient lassant… Un peu comme Liz en fait… Je ne veux pas être elle ! Pourtant je l’ai vraiment envié. Le regard que portait Peter sur elle, c’est ça que je voulais, c’est pour ça que j’ai fait tout ça ce soir. Et puis je comprend…

Mon dieu il est IDIOT ou il le fait exprès ? Le PIRE ? Je comprend vite qu’il n’a pas compris justement. Je comprend que tout ça il pense que c’est pour un autre ! Mais pour qui se dit il que je fais ça ? Si il me sort Flash je crois que je le tue sur place ? Pourquoi tout est si compliqué, pourquoi je choisi toujours la voie la plus difficile ? La plus sinueuse. Les études, la vie de famille, même le mec dont je tombe amoureuse est compliqué ! POURQUOI ? Ses mots, je commençais à bien les aimer, maintenant ? Je les déteste.Je ne veux pas de compliment juste parce qu’il croit que ça fait bien et que je veux des encouragements. Je sais, je sais, je devrais être plus claire, mais au fond je suis un peu comme lui, je ne sais pas parler, je ne sais pas lui dire que c’est pour lui. Juste pour lui. Dans ma tête c’est simple, clair, facile, mais tout reste dans ma gorge. Même quand il détourne la tête, même quand je vois son regard qui me donne l’impression de l’avoir poignardé en une seconde. Je voudrai lui hurler, tout lui dire, et je n’y arrive pas. Je profite qu’il détourne les yeux pour froncer les sourcils. Qu’est-ce que je dois lui dire pour qu’il comprenne ?

Et puis alors que je lève les yeux sur les lumières du kiosque, alors qu’il m’assure qu’il n’est pas avec Ned, et que moi je mérite d’être avec un mec bien, je sais. Je comprend. Je vais faire ce que Killian fait avec moi quand je ne veux pas, plus parler. Il ne dit rien, et il agit. Chaque fois ça a été la meilleure des solutions. Son rire… Il m’a arraché un frisson et je ne veux pas le laisser partir avec cette impression de trahison. Alors lentement je me relève. Je me redresse. Il ne doit entendre que le bruit de mes chaussures que j’ai laissé lourdement retomber sur le sol. Il va probablement croire que je m’en vais. Mais pieds nus je ne fais pas de bruit sur le parquet du kiosque. Alors quand il tournera la tête pour me regarder partir je serai là, devant lui… Voilà j’y suis. Mon coeur pourrait exploser dans ma poitrine ou s’arrêter net je ne sais pas encore. Mais je dois le faire, après je pourrai mourir de honte ou être soulagée parce que je n’aurai pas compris tout cela de travers. Voilà je me lance…

Je pose ma main sur sa joue et attire son regard avec le mien. Il y a une chose à ne pas oublier… Je suis Michelle… Alors je lui souffle un « T’es vraiment qu’un con des fois Parker… » Je voulais que ce soit lui qui fasse tout ça, je voulais que ce soit lui qui comprenne le premier et me sauve de moi même… Mais je crois qu’encore une fois je dois réévaluer mes intentions. « C’est pour toi que j’ai fait tout ça… Juste pour toi… » Je pose alors mes lèvres sur les siennes, un baiser, il n’est ni trop long, ni trop rapide. Enfin je crois. Je n’ai jamais fait ça. C’est pour ça que je voulais que ce soit lui… Idiotement, je me dis qu’il l’a embrassé Liz… Finalement je recule mon visage, scrute sa réaction… Voilà maintenant mon coeur peut s’arrêter de battre à tout instant, j’ai peur de sa réaction.


panic!attack
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 87
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Dim 8 Juil - 20:08


Un bruit net de talons qui heurtent le sol me font retourner, et je vois Michelle face à moi. Sa main vient chercher ma joue et ses lèvres les miennes. Je fais les gros yeux. Je dois faire quoi ? Non parce que bon… Tout le monde m’a vu courir après Liz, mais au final… Je n’ai jamais embrassé de fille… Genre jamais ! Deadpool m’a dit que ça arrivera avec Liz mais qu’on couperait la scène. Je n’ai jamais compris ce que venait faire cette information alors qu’on enquêtait sur Bloody Mary… Et ce n’est même pas le sujet ! Michelle est en train de… M’embrasser ! Moi ! Peter Parker ! Le loser ! Pour la première fois de ma vie, je respire l’air pur du dehors de la friendzone. Et donc… C’est… Pour moi tout ça ? Mais oui, elle vient de le dire ! Mais attends, elle m’a insulté avant, non ? Oh non c’est déjà fini !

Elle se recule, je ne bouge pas, complétement figé. Trop d’informations à traiter d’un coup. Les yeux grands ouvert, sans battre des cils. Et elle me dit que je ne suis vraiment qu’un naze. Et à voir sa tête elle attend quelque chose de moi. Je dois réagir ! Je dois rebooter mon processeur interne, parce que niveau calcul, il est merdique là. Peter_Parker.exe a cessé de fonctionner. Et l’outils de réparation Windows qui fout la merde. Ça y est je réagis ! Enfin !

Un large sourire fend mes lèvres. En fait, je crois que je n’ai jamais autant souris et de façon aussi silencieuse. Des étoiles plein les yeux. Et la seule chose que je trouve enfin à dire, après un moment à avoir l’air encore plus idiot c’est : “ C’était trop cool ! On recommence quand tu veux ! Attends… C’est pas ce que je voulais dire ça ! On doit réagir comment après son premier baiser, normalement ? Parce que… Parce que… C’était… Michelle… Je… Oula ! Je crois que je vais m’évanouir ! ” Tout un tas de choses se passe niveau émotionnel. Et gérer les émotions… Bah c’est pas mon truc ! Parce que d’un côté je suis encore déprimé d’avant le baiser. De l’autre, je suis hyper joyeux à cause de ce baiser. Ensuite, je me rends compte que je tiens de plus en plus à Michelle. En fait, je crois que je tiens à elle depuis le début mais que je ne m’en rendais pas compte plutôt. Même mes pensées partent en sucette ! Et en prime, j’ai vraiment adoré, mais j’ai peur de tout gâcher. Et en prime… J’ai tout gâché en réagissant comme un enfant. Mais c’est normal, lorsque l’on est un adolescent, non ? On a encore un pied dans l’enfance et un autre dans l’âge adulte !

Il faut que j’arrête de sauver des gens la nuit et que je me mette à regarder des films romantiques. Ça me serait d’un grand secours là. Mais non ! Sauver des gens, c’est bien ! Je me retrouve appuyé contre la rambarde pour ne pas tomber dans les vapes, et je me mets à bégayer “ Ce… C’est pas ce que je voulais dire, hein ! Enfin… Si mais j’veux dire… C’est juste que… J’ai vraiment aimé et… Je tiens à toi et… J’ai peur qu’en disant ça comme ça, après un baiser ça me rende juste… Complétement nul et… Je… Je n’ai jamais écouté les conseils de Monsieur Harrington sur l’amour mais… J’dois faire quoi Michelle ? Je suis vraiment nul, pas vrai ? Oublies tout ce que je viens de dire… Je vais me rattraper ! ”

Je ferme les yeux, souffle et rouvre les mirettes pour me redresser et me donner du courage. Je plante mon regard dans le sien, un sourire un peu timide, je souffle ces mots “ Donc… SI j’ai bien compris… Je suis l’attachement de ce soir ? ça tombe plutôt bien parce que je n’avais pas prévu m’attacher à qui que ce soit d’autre non plus… ” Je fronce les sourcils et murmure plus pour moi-même qu’autre chose “ Attends… Mais elle est nulle cette phrase ! Oh et puis mince à la fin ! ” Je prends son visage entre mes mains et viens déposer mes lèvres sur les siennes, maladroitement certes mais sans hésiter une seule seconde.



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 28
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Dim 8 Juil - 20:51



I Play With Fire



Voilà je me suis lancée, ses lèvres sur les miennes, à quel moment ça devient vraiment trop bizarre ? A quel moment ce n’est pas assez ? Je dois m’arrêter avant que ça ne devienne les secondes de trop. Mon regard dans le sien, j’attend sa réaction, et je ne m’attendais pas vraiment à… Ca ? Une panique totale, à moins que ce ne soit de la joie. Je ne sais pas trop quoi penser, je ne sais même pas si je dois intervenir pour le calmer. Il va s’évanouir ?! « T’es sérieux Parker ?! Fais pas ça ! » Naturellement je pose main sur son bras, et avance d’un pas. Si il doit tomber autant que je sois là pour le retenir non ? Comment un baiser peut faire ça ? Et là mon cerveau fait la connection et je lâche presque surprise « Ton premier ? Mais… » O.K je suis vraiment nulle en déduction là… Je vais revoir mes Sherlock Holmes là… Je me doute que ma phrase n’a pas de sens pour lui, alors je souffle presque génée « Et Liz ? » Oui c’est bien avec elle qu’il a été au bal non ? Même si il a disparu comme ça en courant… Je croyais qu’avec elle il s’était lancé, avait tenté au moins un baiser. J’avais tort pour une fois dirai mon frère…

Le laissant s’appuyer, je me rapproche et me pose dos à la rambarde, face à lui, si il se sent mal, je veux être en mesure de le voir. Et tandis qu’il s’emballe de nouveau je souffle un « Respire, je te jure Peter, reprend ton souffle là… » Une nouvelle fois il me demande ce qu’il doit faire, en affirmant qu’il est nul. Mon avis ? « T’es pas nul arrête… C’est juste qu’on est pas vraiment habitué toi et moi… Dans le genre bon copain on a des médailles mais niveau romantique on a une bulle… Panique pas, je ne te trouve pas nul, très enthousiaste ça je ne peux pas le nier. Je suis presque flattée de savoir que je suis capable de mettre quelqu’un dans un tel état… » Quant à ce qu’il doit faire. Je me rapproche un peu de lui, incline la tête pour mieux croiser son regard « Qu’est-ce que tu as envie de faire là maintenant ? » Moi j’aurai bien une idée, mais ça suffit, j’ai fait le premier pas, et si il ne se bouge pas, il ne saura jamais de quoi il est capable. Lorsqu’enfin je croise son regard, j’écoute son murmure et à mon tour me redresse.

L’aveu, c’est toujours ce qu’il y a de plus compliqué dans ce genre de moment « Pas de ce soir… Je crois que ça remonte depuis un moment, mais… Je crois que Liz te plaisait davantage. En même temps je lui dois ça, si elle n’avait pas été là… Je n’aurai jamais su ce que j’éprouvais pour toi… » J’arque un sourcil à la fin de sa phrase. Mais je ne peux que sourire, soufflant un « Me voilà chanceuse… » La conjoncture des étoiles faut croire… A sa remarque pour lui même je souris et hausse les épaules « Y a eu pire tu ne crois pas ? » Et finalement mon coeur se fige, cette fois c’est lui qui a bougé, et ce coup je ne l’ai pas vu venir. Ses mains sur mon visage. C’est chaud, agréable… Je crois que je l’aime bien cette sensation. Et enfin ses lèvres sur les miennes. C’est toujours aussi bien, comme la première fois, nos maladresses en prime. Mais c’est machinalement que j’entoure sa taille de mes bras. Rester contre lui, je ne sais pas combien de temps, jusqu’à ce qu’on soit à bout de souffle… Ou jusqu’à ce que quelqu’un nous rappelle à la réalité… A voir.


panic!attack
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 87
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Dim 8 Juil - 22:30


Faire pas quoi ? M’évanouir ? Je fais tout pour… Enfin… Pour pas m’évanouir, hein ! Pas le contraire ! Sa main sur mon bras. Et là elle percute qu’elle est mon premier baiser. Elle ramène Liz sur le tapis. Sérieux ? Je dois expliquer que lorsque j’ai appris que son père est un super-vilain, je n’ai plus voulu d’elle ? Mais ça je ne peux pas le dire ! Je me contente de hausser les épaules… Elle y comprendra ce qu’elle voudra. Et à nouveau elle me somme de respirer. Oui, là j’en ai besoin. Surtout lorsqu’elle est aussi proche. Ok, je l’écoute. Ça me rassure. Je crois… Un peu… Non ? Oh pour être pas doué ça… Mais à côté de moi, elle l’est bien plus ! Et elle trouve le moyen de relativiser. Ce que j’ai envie de faire, là, maintenant ? Ce n’est pas comme ça que j’avais imaginé mon premier baiser alors… Enfin… Pas de sa faute à elle ! Le cadre est parfait ! Elle l’est bien plus. C’est… La variable vaseuse, c’est moi ! Alors ce que j’ai envie de faire ? Tout reprendre à zéro.

Puis elle se compare à Liz en disant qu’elle me plaisait davantage. Pas d’accord ! Dois-je rappeler que Liz n’a jamais vraiment voulu de moi ? Et que je n’ai plus voulu d’elle non plus ? Je l’ai planté au bal de fin d’année, c’est pour dire ! Et lorsqu’elle me dit qu’il y a eu pire, je lâche juste un “ J’aurai dû faire mieux… ” Avant de venir l’embrasser. Un second baiser qui dure plus longtemps cette fois. Maladroit, certes mais rien pour nous arrêter. Sauf…

Un sifflement ? Sérieux ? Nous cessons ce baiser et je tourne la tête vers son origine. Ned, Flash et Betty se tienne prés de la porte de la salle du bal. Flash a sifflé, il a encore les doigts dans la bouche ce gros naze. Je soupire et me tourne vers Michelle “ Je… Je crois qu’on ne s’est vraiment pas assez éloigné… ” Je ravale ma salive en croisant son regard. Je ne voulais pas que ça s’arrête comme ça. D’ailleurs, je suis toujours collé à elle. “ Tu… Je… On est… Comment dire… Tu… ” Je peux l’entendre me dire de respirer. J’inspire doucement et reprends “ Alors nous sommes… Tu sais… Genre… Ensemble ? Toi et moi ? Parce qu’en fait… J’aimerai vraiment beaucoup ça. Même si tu penses que je n’avais d’yeux que pour Liz, je crois qu’elle et moi… C’était juste… Du rien. Mais toi… J’veux dire nous… Ok… Je suis vraiment nul pour ça mais… ” Inspire. Expire. “ Je t’aime bien… Le bien est de trop, on est d’accord, hein ? Donc… Je… Enfin ouai… Tu me plais et… Oh… Pourquoi c’est si dure de trouver les bons mots pour te dire que je suis tombé amoureux de toi depuis un peu avant qu’on aille à Washington ?! ” étonnement la fin de ma bégayade était claire et nette.

Mais ce n’était pas forcément visible que j’étais tombé amoureux d’elle. En fait c’est depuis cette soirée chez Liz. Sa manière de nous parler à Ned et moi m’avait vraiment fait rire et j’ai beaucoup pensé à elle depuis. Liz devant, et non loin derrière, Michelle, à me regarder, me juger. J’ai vite compris que mes actes n’avaient de valeur à mes yeux que s’ils étaient perçus par Michelle et non par Liz. C’est compliqué à expliquer. Ce qui fait que j’ai continué sur cette lancée avec Liz ? J’ai déjà galéré à me faire inviter chez elle, et je ne pensais clairement pas que cela soit réciproque avec Michelle. Puis Liz avait l’air de bien vouloir d’un coup donc… J’ai fais le looser. Ce serait à refaire, je referais tout depuis le début et ce serait vers elle, vers Michelle que je me tournerai. “ Allons… Allons dans le parc, d’accord ? On sera beaucoup plus loin et… Ne t’en fais pas, je te porterai jusqu’ici. Je suis fort, tu sais ? ”



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 28
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Dim 8 Juil - 23:18



I Play With Fire



Il aurait dû faire mieux ? C’est facile de dire ce genre de chose, mais le regret ce n’est pas nécessaire. Personnellement je ne regrette rien. Quoique ce baiser, je préfère presque celui la parce que c’est exactement ça dont je rêvais quand je m’imaginais ce moment avec Peter. Mes mains sur sa taille retiennent sa veste, je pourrai rester là longtemps. Mais un sifflement perce le silence de ce moment. Et quand je tourne la tête vers le bruit je vois un trio que je connais bien, et Flash… Doigts dans la bouche. OK alors là… C’est la seule chose qui m’oblige à lâcher la veste de Peter, mais il le mérite. Je lui adresse un royal doigt d’honneur et lâche un « Connard » J’éprouve cette même frustration, je voulais profiter de ce tête pas devenir acteur d’un film pour Flash.

Mais rapidement mon regard retrouve le sien, je ne me suis pas reculée, je ne veux pas le lâcher et stopper ce moment à ses mots je souffle un « Je crois aussi » J’esquisse un sourire, mais rapidement les mots de Peter s’affolent. Je pose ma main sur sa joue, et souffle avec une douceur que je me découvre « Respire » Et finalement sa question. Cela me fait sourire, cette idée me plaît. Être ensemble… Un rire s’échappe même de mes lèvres. Et dans un murmure « Moi aussi je t’aime Peter » Oui le bien est en trop, en tout cas moi je l’assume sans mal. Je pose un rapide baiser sur ses lèvres. « On est ensemble oui, en tout cas j’en ai très envie. » Sauf qu’une nouvelle fois j’ai l’impression qu’il a ralenti mes neurones et leurs connexions. « Quoi ?? Avant Washington ?Je… Je comprend pas ? Tu… Tu disais rien, tu restais… Alors là je ne comprend pas ! » Il vient de me retourner le cerveau, littéralement.

Alors quand il propose de s’éloigner de se diriger vers le parc, je pense sincèrement que c’est le mieux que nous avons à faire. Il propose même de me porter, et c’est dans un rire très naturellement que je lui répond. « Tu me portes sur ton dos ? Genre tu deviens Luke et moi Yoda ? Je vais devoir parler en mettant le verbe à la fin ! » Oui j’ai besoin d’alléger la situation parce que savoir que j’aurai pu réagir plus tôt, plus vite, et que c’était réciproque. Quand je réalise ça, j’en ai le tourni. Face à Peter, souriante, j’attend de voir si il veut toujours me porter. Et c’est non sans amusement que je lui souffle « D’ailleurs depuis quand tu es devenu si fort dis moi ? » J’avais bien vu ses progrès en sport, de sa facilité dans les exercices mais je reste moi même et si je peux aller à la pêche aux informations, je ne vais pas m’en priver non?



panic!attack
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 87
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Lun 9 Juil - 18:58


Je ne peux que sourire en voyant Michelle rembarrer Flash. Je tente de cacher ce sourire, mais c’est raté, surtout vu de prés. Je dis qu’on aurait dû aller plus loin, elle approuve. Alors c’est ça, avoir une copine ? Être connectés au point qu’on soit d’accord sur bien des points ? Et je tente de lui dire ce que j’ai sur le cœur. Elle le résume en une simple phrase qui me fait avoir un raté au niveau des battements de mon cœur. Mais un raté positif hein ! Et en prime elle m’annonce qu’on est ensemble. Je tente de redire ce que j’avais à dire. Ce que j’ai sur le cœur. Et elle relève carrément que je suis tombé amoureux d’elle avant qu’on aille à Washington. “ Eh bien tu sais… Je ne pensais pas avoir une once de chance avec toi car… je croyais que tu me voyais comme un loser. Et déjà que je peinais à en avoir une avec Liz. D’ailleurs, j’ai vite compris qu’elle et moi, ça… Non, ça n’aura jamais fonctionné. Enfin… Tu vois c’est juste que… Ok… Je t’aime Michelle. C’était dur d’en arriver à ce point là mais juste parce que je ne l’ai jamais dit pour personne d’autre que mon oncle ou ma tante, du coup c’est la méga loose. Mais… Je ne t’aime pas de la même manière qu’eux, hein ! C’est… Différent genre… Ouai… Je t’aime d’une façon unique. Pourquoi je m’enfonce dés que j’ouvre ma bouche ? C’est dingue ça… ” Je m’arrête et respire. C’est le mieux que j’ai à faire.

Je lui propose d’aller plus loin en la portant. Et sa référence me fait littéralement craquer. Je la regarde avec encore plus d’étincelles dans les yeux. Elle est une geekette ! Oui, ça doit se voir que je suis atteint d’un coup de foudre. Je ne sais rien cacher niveau émotionnel. Et elle me pose soudainement une question sur mes pouvoirs -sans le savoir bien sûr- “ Euh… Je… C’est quand… L’acenseur était en panne pendant un mois et j’ai dû remonter les courses pour tante May pendant tout ce temps… ça aide à se faire des muscles ! ” Pourquoi suis-je plus doué pour mentir que pour dire la vérité ?

Je dois faire diversion ! Je l’attrape pour la porter, un bras sous ses épaules, l’autre sous ses cuisses. C’est sans peine que je le fais. On dirait que l’on sort de l’église de cette manière. “ Je… Ok… C’est bizarre mais… En fait, c’est plutôt cool ! ” Dis-je accompagné d’un sourire. J’attrape ses chaussures au passage en me baissant sans perdre l’équilibre. Je les garde dans ma main grâce à la lanière. Je m’avance dans le parc jusqu’à ce qu’on arrive à un banc. Je l’installe dessus et me place à côté. “ On devrait être beaucoup plus tranquille là. ” Ma mine satisfaite témoigne de ma sincérité à apprécier l’instant. Je dois faire quoi ? L’embrasser ? Ou peut-être que… Je prends sa main timidement sans la lâcher du regard.



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 28
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Lun 9 Juil - 20:34



I Play With Fire



C’est un peu étrange d’entendre ses explications, je comprend qu’à force de faire la tête de mule j’aurai pu passer à côté de ça, à côté de nous. Au fond une petite voix me dit de ne jamais répéter cela à Killian sinon je vais entendre un « je te l’avais bien dit » et on sait que ce genre de mots peuvent mener à une Civil War. Après qui de Tony ou Captain a dit ça je ne sais pas… Bref c’est presque naturellement, machinalement que je pose ma tête sur l’épaule de Peter. « Je suis désolée. Je ne le pensais pas vraiment mais c’était plus simple de… de te repousser que de l’avouer. On est vraiment pas doué tous les deux… » Maintenant que je sais, je préfère jouer franc jeu avec lui et lui dire toute la vérité. Que je l’aime, pour de vrai, et que je veux qu’on soit ensemble. Ça me paraît plus simple maintenant. Malgré tout je n’ai pas pu m’empêcher de rire quand il a comparé ce qu’il éprouvait pour moi à ce qu’il éprouvait pour sa tante ou son oncle. C’est un détail que je note mentalement. Je ne l’ai jamais entendu trop parler de son oncle Ben, je sais juste qu’il est mort prématurément. Ca fait un peu parti du “package” Peter Parker. Tout le monde sait qu’il vit avec sa tante, qu’il a perdu ses parents et ensuite son oncle.  On en parle pas, bon déjà parce qu’on s’est jamais trop confié l’un à l’autre, et parce qu’on est pas passé par la case “méga amis de la mort” avant de sortir ensemble. Du coup on est un peu à égalité je dois être autant une énigme pour lui que lui pour moi.

Heureusement pour lui, comme pour mon cerveau, il propose de s’éloigner et ma référence semble lui plaire.Je crois que personne ne m’a jamais regardé comme ça. J’aime ce que je vois dans son regard, et presque malgré moi, pour la première fois depuis longtemps, je lui dédie un vrai sourire. De celui qui change votre visage parce qu’il montre votre vraie part de douceur là où on ne voit normalement que lassitude et ennui. Bon il ne faudrait pas voir à ce qu’il me fasse trop ces yeux là, parce que même si je ne suis pas du genre à faire gaffe à ce genre de truc, il va me péter ma réputation de mauvaise, et fini les temps tranquilles, à moi les pompom-girls lourdingues qui voudront devenir mon amie. Déjà habillé comme ça je prend des risques.  

Son explication ? Soyons clair, je n’y crois pas. Je peux comprendre aussi qu’il ne veuille pas m’en parler, Je ne sais pas pourquoi, mais je comprend. Mais si monter des courses pendants un mois me donnait des tablettes de chocolat à la place des abdominaux, je monterai des packs d’eau dans ma chambre tous les soirs. Mais ce n’est pas nécessaire d’insister, je finirai par percer son secret… Quoique… « Tu habites au dernier étage d’un immeuble de 70 étages ou quoi ? » Je ponctue cela d’un rire pour ne pas qu’il croit que j’insiste. Mais rien qu’à me laisser porter je sais. Je sais que ce n’est pas dû qu’à des courses. Néanmoins je glisse mes bras autour de son cou et me laisse faire en riant à sa remarque « Fais gaffe je vais exiger que tu me portes entre chaque cours, je vais y prendre goût tu sais. » Il fait vraiment cela avec aisance, c’est assez dingue. Mais pour “l’aider” je récupère ma paire de chaussures que je cale contre moi. Une fois posée, je la remet au sol et finalement m’installe près de lui « Ce sera parfait » Je me sens vraiment bien là, et bien plus en sécurité que près du lycée. Je lui adresse un vrai sourire et lorsqu’il glisse sa main dans la mienne, je mêle mes doigts aux siens. C’est étrange ça aussi, ce geste, mais c’est étonnement naturel. J’observe nos doigts et finalement j’ose souffler. « C’est rare de t’entendre évoquer ton oncle... » Oui j’ai envie de le connaître plus, et je sais que cet angle est périlleux. Je ne veux pas casser ce moment plutôt bien, mais si je veux être une vraie “petite amie” j’ai besoin de savoir ce qu’il veut bien me dire de lui non ? Bon après je sais que la pareille risque de m’être retourné, et mentalement je m’y prépare…



panic!attack
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 87
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Lun 9 Juil - 21:13


Non Michelle, ne t’excuse pas ! Non ! C’est à moi de m’excuser ! Parce que… Non ! Je ne veux pas que tu te sentes coupable ! Arrête !... Trop tard… Mon petit cœur se brise. Une pointe de regret ressort dans mes yeux. “ Ne t’excuse pas ! J’étais… j’avais l’air d’être à fond dans Liz et… Non ce n’est pas de ta faute. C’est… C’est à moi d’apprendre à gérer avec mes sentiments. ” Et au fil de la discussion la voilà à me suspecter de je ne sais quoi. Elle rit, je l’imite. Elle ment. Elle fait semblant de prendre l’air de rien pour faire croire qu’elle ne me soupçonne pas de quoique ce soit. Mais elle a toujours cherché à percer mon mystère. Ok. Je suis gêné. Euh… Voyons voir ! Passons à l’acte ! Je la porte et cette proximité entre nous me plaît, surtout lorsqu’elle enroule ses bras autour de mon cou.

Elle fait une blague là-dessus, genre elle va l’exiger tout le temps. “ J’en suis capable, tu sais? ” Je souris à pleine dents et marche à travers le parc sans difficulté. Elle est si… Légère. Pour sûr qu’elle est moins lourde qu’un criminel ! Non ! Je ne dois pas penser ça. Cesse immédiatement Parker ! Je la dépose sur le banc. Elle semble apprécier, y compris ma main dans la sienne. J’ai l’air de respirer le bonheur. Puis elle me dit que c’est rare que j’évoque mon oncle. Le regret est encore plus grand mon sourire s’efface et je détourne le regard. Le chagrin pèse sur mon cœur. Je ne peux pas lui en vouloir. Elle a le droit de savoir. “ Je sais… Je n’aime pas en parler… ” Mais l’ambiance se plombe d’elle-même déjà. Autant le faire, comme ça on y reviendra plus, pas vrai ?

“ Je… J’ai… On s’est dispute pour des broutilles mais… J’étais genre vraiment en rogne. Je suis parti de la maison. May l’a convaincu de me ramener. Je savais qu’il me suivait, alors je me suis planqué. Sauf que New-York, la nuit… Il… Il a voulu convaincre un type qui venait de braquer une boutique de se rendre. Je suis arrivé trop tard il… Il était… ” Je m’arrête et relâche la main de Michelle pour essuyer les larmes qui naissent sur mes joues. Ma gorge nouée et ma voix tremblante n’aide pas. J’ai comme une barre au ventre rien qu’à reparler de ça. Mais je dois finir. Je tente de réprimer un sanglot et reprends “ Il était allongé sur le sol, lorsque je suis arrivé. Il avait… Une balle… Et… Tout ce sang… Il m’a fait promettre de devenir quelqu’un de bien avant de s’évanouir… Pour… Pour de bon… ” La fin était difficile à dire, et c’est à chaude larme que je planque mon visage dans mes mains, les coudes sur les genoux.

Je réalise que malgré toutes ces années, je n’ai pas pris le temps de le pleurer comme il se doit. “ Il me manqué tellement… Tout ça c’est de ma faute… ”



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 28
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Lun 9 Juil - 22:11



I Play With Fire



Vous connaissez ce moment, ce moment précis où vous savez que vous avez merdé dans les grandes, TRÈS GRANDES largeurs ? Moi je viens de le vivre ce moment, là à cet instant. J’aurai pu continuer sur de la légèreté, je sais m’arrêter quand il le faut. Liz, son secret. Deux fois que je m’arrête avant de tout foutre en l’air. BORDEL d’habitude on dit jamais deux sans trois, pourquoi ça n’a pas fonctionné ?! Pourquoi je suis allée sur ce terrain là ? Je suis vraiment une andouille ! La pire des connasses, bravo niveau début de relation je lui ai fait faire l'ascenseur émotionnel. Quelle… Non mais sérieusement je vais devoir apprendre à me taire !

Néanmoins je me tais, je l’écoute, tout me dire, tout me raconter. Déverser ces mots qu’il n’avait pas dit depuis longtemps, peut être même jamais prononcé ? Je m’en veux de le voir pleurer, dans le genre cruelle, je me place au top… Cette chape de plomb dans l’air vient se poser droit sur mon estomac. Et heureusement pour nous on est loin du lycée, des autres, de Ned ou de Flash. Le premier se serait mis en colère contre moi, le second en aurait profité pour se foutre de lui. Ca aurait mal fini… Déjà que là… Mais quand je disais que j’étais une cruche ! Sentant qu’il relâche ma main, je comprend qu’il va craquer. En douceur je pose ma main sur son dos, la remonte vers ses cheveux. Je ne sais pas ce qu’on doit dire ou faire dans ce genre de moment. Mais quand il dit que tout est de sa faute, mon coeur se brise avec violence.

Lentement je me relève, revient me placer face à lui et pose sa tête contre moi. cette sensation est étrange et pourtant tellement agréable. Je vient glisser mes mains entre ses cheveux, l’attirant autant que je peux contre moi. Je sais que ça ne changera peut être rien, que je vais balancer des banalités qu’il a dû entendre quinze fois mais je veux que cette idée sorte de sa tête. Aussi vite que je l’y ai faite entrer. « Peter ce n’est pas de ta faute. Ton oncle était quelqu’un de bien, et il serait intervenu de toute façon… On a tous fait ça s’engueuler avec ceux qui nous aime… Surtout quand notre début de vie a un peu été… Compliqué… » Pourri dans mon cas serait plus juste, mais on en ai pas là. « Il t’a protégé, tu n’y es pour rien… Sors toi ça de la tête… » Je viens poser sa ma tête sur la sienne, mes lèvres entre ses cheveux. Depuis quand c’est si naturel de faire ce genre de chose ? Moi qui n’ai jamais été quelqu’un de “câlin” ? Je m’en moque, je veux qu’il aille mieux, je veux le revoir rire et me sourire comme avant cette stupide question… J’ai trouvé le bon mot, je ne suis qu’une put*in d’égoïste… Alors oui je veux me faire pardonner et aussi lui faire comprendre que quoiqu’il pense je ne porterai pas un autre regard sur lui. Je l’aime c’est comme ça… « Je suis sûre qu’il est fier de toi Peter, j’en suis certaine… »

Je le garde contre moi, entre mes bras, aussi longtemps qu’il en aura besoin, je ne le lâche pas, et si il tente de me repousser ? Je ne bougerai pas. Il a lâché ma main, je ne le lâcherai pas !



panic!attack
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 87
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Lun 9 Juil - 23:23


Michelle se place face à moi, me force à retirer les mains du visage pour que je cale ma tête contre elle. Je ne sais calmer ces larmes, maintenant les yeux fermés. Je me laisse complétement aller. Je l’entends me dire toutes ces choses… Elle tente de me rassurer. Elle tente de me dire que je suis la fierté de mon oncle, qu’il a fait ça pour moi… Michelle… Arrête… Juste le fait que tu sois là c’est énorme à mes yeux. A part Ned, personne n’est au courant de tout ça. Jamais je n’ai pu pleurer sur les épaules de Tante May, car il fallait qu’on passe à autre chose. Monsieur Stark non plus n’a pas voulu de ce genre de relation. Et Ned… Bah… Il a fait ce qu’il a pu. C’est mon meilleur ami, mais… Michelle me tient dans ses bras. Je ne parviens qu’à dire, entre deux sanglots. “ Je ne veux pas qu’il soit juste fier de moi… Je veux qu’il soit là… ” Je tente de me calmer et ravaler ma tristesse. Je dis d’une voix étouffée par la robe de Michelle “ Mais… Mais toi, tu l’es, là… Et je ne veux pas te perdre… Pardon d’avoir… Pleuré, c’est juste que… Wow ! ”

Oui, j’ai rouvert les yeux, avec pleine vue sur son décolleté. Je me recule en me protégeant de mes bras, faisant de nouveau les gros bras. Je sèche le restant de mes larmes dans ma manche. “ Genre… je… J’ai… Vu tes… Enfin… j’veux dire c’est tes… Tu sais… ” Oui je fais une fixation sur son décolleté, maintenant qu’il est loin de moi. Dans le genre ascenseur émotionnel, j’ai l’impression de me balancer avec l’une de mes toiles. Je me rassieds normalement et timidement, tentant de regarder son visage, tout en essayant de ne pas trop rougir. Un peu… Un peu trop quand même. Mais juste un peu. “ Pardon… C’est juste que… j’ai… Enfin tu vois quoi… Genre… Je viens d’avoir mon premier baiser et… ‘fin je… J’suis juste… Tu sais… Encore… Et… Bon… C’est gênant, pas vrai ? Parce que je viens de parler de mon… Et de pleurer comme une madeleine et là je… Enfin… Je ne peux pas… Je parle trop c’est ça ? Respire Parker, je sais… ” Je ferme les yeux, inspire profondément et expire.

Je rouvre les yeux, avec encore la tristesse sur le cœur et la gêne sur les joues. “ Non… C’est encore pire en fait. Parce qu’en plus d’être gêné, bah… Je suis triste aussi et… Je sais plus quoi dire ni quoi faire. MJ ? Tu peux m’aider là ? ” Je la supplies en plantant mon regard dans le sien. Elle le peut, j’en suis sûr.



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 28
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Mer 11 Juil - 0:00



I Play With Fire



Au fond ? Je suis touchée de savoir qu’il tient à moi à ce point, qu’il ose lâcher ainsi prise avec moi. Même si je ne peux que m’en vouloir d’être la source de tout cela. Le gardant contre moi, je glisse ma main entre ses cheveux pour le rassurer et l’aider à s’apaiser. A ses mots, à sa “demande” et ses excuses je ne peux que souffler « Tu ne me perdras pas Peter, je suis là, je n’ai pas l’intention de partir... » Je vais pour lui dire qu’il n’a pas à s’excuser, mais il a relevé la tête et je dois l’avouer… J’avais oublié que ce décolleté était si vertigineux… Décidément cette robe était loin d’être une excellente idée.

Après la tristesse, voilà que la panique prend le dessus. Le pauvre semble perdu entre la vue que je lui offre malgré nous, et cette douleur si ancienne qui l’habite encore. Ses mots s’enchaînent sans que je ne parvienne à le calmer. De lui même il applique le conseil que je ne cesse de lui donner depuis qu’on a commencé cette soirée : respirer ! Mais même ça ne semble pas l’aider ou faire quoique ce soit, bien au contraire. Un instant je reste figée, bien incapable de savoir quoi faire ou quoi dire. Et puis je comprend, je sais que je n’ai pas le choix, si je veux le sortir de cette panique. Surtout quand il m’appelle à l’aide. Rapidement je me penche sur lui et l’oblige à retirer sa veste et me glisse dedans avant de la refermer. Une bonne chose de faite ! Maintenant je peux tenter de le calmer.

Avec la même douceur, je pose mes mains de part et d’autre de son visage, l’obligeant à plonger son regard dans le mien. « Regarde moi… Pas de panique d’accord, je suis là, je ne vais pas partir, et tout ce que tu ressens est normal d’accord ? » Je viens poser mon front contre le sien, et vrille mes yeux dans les siens « Ca va aller Peter… » Je reviens poser mes lèvres sur le siennes. Je ne sais pas si j’empire ou non la situation. Tout ce que je sais c’est que quand mon frère ne va pas bien, quand il a besoin de se calmer c’est ce que fait Tess et ça fonctionne plutôt bien, J’espère que cela aura le même effet pour lui. Je me décide même à oser un peu, le forçant à se redresser je viens m'asseoir sur ses genoux et l’entoure de nouveau. Cette fois sa tête reposera sur mon épaule, comme la mienne se niche au creux de sa nuque. « Tu veux bien essayer de respirer une nouvelle fois. Calmement, lentement ? » Et je peux vous jurer que cette fois j’espère sincèrement que ça va fonctionner parce que sinon je ne sais plus quoi faire...


panic!attack
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 87
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Mer 11 Juil - 17:56


Savoir qu’elle sera toujours là me fait du bien. C’est bête, hein, si ça se trouve elle ment. Elle ne peut pas non plus maîtriser l’avenir. Mais j’ai juste besoin d’y croire en ce moment même et elle me l’offre. Alors je rouvre les yeux et… Panique totale ! Je me recule, les yeux écarquillés. Que viens-je de voir ? Est-ce… Je lui demande de l’aide et elle se penche vers moi. Bien sûr que mes yeux y retournent ! Genre… Je dois comprendre ! L’instinct scientifique… Mais au lieu de ça, elle me pique ma veste pour s’enfermer dedans. Oui, ça va mieux là. Mon rythme cardiaque semble revenir un peu à la normale. Elle me demande de la regarder, je m’exécute. Elle me dit que tout c’est normal. Elle pose son front contre le mien. Elle tente de me rassurer, s’assied sur mes genoux et vient m’embrasser. Ok. Ça… ça fait vraiment beaucoup de bien, ce genre de réconfort. Aussi bien à la tristesse que la panique. Je garde son front contre le mien et me calme peu à peu, me détendant.

Je respire comme elle me le demande, calmement et lentement. Je reviens peu à peu à la normale, même si je réalise ce qui vient de se passer et rougis doucement. Timidement, je commence à bégayer : “ Ce n’est pas que… J’veux dire… C’est juste que… J’ai… Tu vois genre… T’es mon premier baiser et… A part sur des bouquins d’anatomies humaines, et en dessin, je n’ai juste jamais vu de… Tu sais les… Enfin les… Rah… Ok. Je respire… ” Je reprends mon souffle tout en imitant les seins avec mes mains. Mais même ça, ça me fait plus rougir que prévu. “ Et en fait… C’est genre tout quoi. Je ne sais même pas ce que ça fait de passer plus de vingt-quatre heures avec une fille !!! Attends… ” Je fronce les sourcils “ Demain on sera encore… Tu sais… Ensemble, hein ? Genre… Ce n’est pas une caméra cachée, tout ça, hein ? Tu… Tu m’aimes vraiment, hein ? Bien sûr que tu m’aimes vraiment… J’suis bête… C’est juste que… ça va si vite et tout ça… ça me paraît juste trop énormissime ! C’est la chose la plus cool qui me soit arrivé dans ma vie ! ” Et je pèse mes mots !

Mon enthousiasme reprend le dessus. Alors c’est vrai ? Je suis pour de vrai avec une fille ? Ma première petite amie ? Un large sourire fend de nouveau mon visage et de nouveau des étincelles dans les yeux. Je le pense un peu trop fort, prononçant un murmure “ C’est trop cool… ” De joie je viens de nouveau chercher ses lèvres, un peu moins maladroitement que notre second baiser.



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 28
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Mer 11 Juil - 19:59



I Play With Fire



Bon j’ai au moins gagné ça : j’ai réussi à le calmer. A lui faire retrouver son souffle, et une sérénité que ma question avait fait voler en éclat. Je suis rassurée de voir que je suis capable de ce genre de chose. Restant assise sur ses genoux j’écoute ses nouveaux bégaiements. Je trouve ça étrange et en même temps très mignon. Depuis quand je trouve ça mignon ? Non mais vraiment cette soirée m’a retourné le cerveau, je ne me reconnaît plus ! Néanmoins je ne peux que rire quand il avoue n’avoir jamais été plus loin qu’un livre d’anatomie. Et le voyant faire le signe d’une poitrine avec ses mains, je glisse mes mains dans les siennes et les ramène sur ma taille « De poitrine Parker, de poitrine… » Oui je dis ça avec mon air angélique et sans me démonter, mais il faut bien l’aider un peu non ? Et puis si je ne le fais pas qui le fera ? Et au fond j’aime bien l’embêter. Si je ne continue pas ça, ça va paraître suspect non ? Non ? Oh mais si croyez moi…

Quand il avoue que je suis sa première petite amie, j’arque un sourcil et recule légèrement ma tête pour lui sourire « Voilà qui tombe bien, tu es mon premier petit ami » A sa question je ne peux que lever les yeux au ciel. Mais qu’est-ce qu’il croit ? Que je suis une saloperie du genre Flash ? Ce serait presque vexant si il ne disait pas avec tant de joie que je suis avec lui, qu’il est heureux. Honnêtement ? Devenir “ce qu’il y a de plus cool dans sa vie” ça me touche sincèrement. Et ce regard… C’est moi qui provoque ça ? Je suis réellement capable de déclencher ça chez quelqu’un d’autre ? Je lui sourit intriguée, presque émerveillée de constater l’effet que j’ai sur lui. Je crois que je ne m’en lasserai pas, et cette lueur dans son regard semble communicative, puisque la même brille dans mon regard à présent

Son murmure ? Il me fait sourire. Et j’avoue que la scène me semble aussi surréaliste. Je suis là, en mini robe, pieds nus, au lycée, assise sur les genoux de mon petit ami, le regard d’un amoureux transi plongé dans celui d’une fille devenue trop idiote pour aligner deux mots sans avoir l’air d’une cruche. Je suis glissée dans sa veste, mes bras autour de sa nuque. Franchement si ça ce n’est pas du Michelle venue d’une autre galaxie je ne sais pas ce qu’il vous faut !! J’ai dû être clonée durant la nuit non ? On m’a échangée pour un double de moi pendant qu’on me lissait les cheveux ! C’est étrange et en même temps j’aime cette nouveauté. Alors quand il vient retrouver mes lèvres, m’embrasse avec plus d’assurance, je ne peux que y répondre. Ma main se glisse entre ses cheveux. Non mais sincèrement il me fait quoi ? Je ne pensais pas lâcher prise aussi aisément. En fait je ne savais pas ce que j’allais déclencher en lui avouant que je l’aimais, mais une chose est sûre : je ne le regrette pas ! Et c’est contre ses lèvres que je souffle avec amusement mais cette vérité dans le son ma voix « C’est trop cool… »


panic!attack
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 87
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Jeu 12 Juil - 18:58


Elle a dit le mot en P ! Elle a dit le mot en P ! Mon dieu ! Je rougis tellement… Elle va finir par avoir un coup de soleil si elle reste prés de moi. Je dois enchaîner sur la suite ! Lui dire ce que j’ai sur le cœur et conclure sur le fait qu’elle est ma première petite amie et… Mystère un peu moins dense : je suis le premier de Michelle. Un large sourire fend mon visage. Je lui dis ce que je pense inconsciemment : que c’est trop cool, et le tout avec des étoiles dans les yeux avant de venir l’embrasser. Et elle m’imite, ce qui me touche d’autant plus. D’être assis sur ce banc dans le parc, avec la lumière de la salle au loin, c’est tellement romantique…

Et pas que. Mon spider-sens s’excite. Je me redresse et regarde sur le côté quand trois ombres approchent. Mes traits redeviennent sérieux et je serre un peu plus Michelle contre moi. Un sifflement déchire le silence. Vu la démarche de ces types, soit ils ont de sérieux ennuis avec leurs pantalons, soit ils se prennent pour scarface. Une voix s’élève avec un accent plus que douteux. « Eh frère ! Matte celle-là ! Elle est trop fraîche ! » « Eh ! Gringalet ! Tu fais tourner ? » Je fais glisser Michelle pour qu’elle se retrouve à côté de moi sur le banc et me lève pour leur faire face, poings serrés. “ Allez-vous en ! Foutez-nous la paix ! ” Le dis-je, sur l’énervement. Ils se mettent à rire. L’un d’eux ajoute « Ecoute nabot, t’es gentil, tu vas nous laisser la place ! Et laisse ton pognon aussi, sinon… » Je fronce les sourcils pour leur faire mon regard de la mort qui tue sans bouger d’un millimètre. Ils se marrent d’autant plus. « Eh frangin ! Il est mignon, c’lui là, à croire qu’il a une chance ! » « Peut-être bien, mais on nous manque pas de respect ! » Le poing se lève et se dirige vers mon visage. Je peux l’esquiver. Je peux… Mais… Michelle va se douter de quelque chose. Et je ne veux pas qu’elle s’en doute. Tant pis…

Je prends le coup et suis laisse un filet de sang s’échapper de mes lèvres. Je dois me battre comme avant… Comme quand j’étais nul… Je fonce sur eux mais il me mettre un crochet dans le ventre, me coupant le souffle. Je suis encore obligé d’encaisser et de ne pas esquiver. Je me retrouve à terre, me tenant le ventre tandis qu’ils commencent à me mettre des coups de pieds jusqu’à ce qu’une voix s’élève en provenance du lycée. « Eh vous là ! » « On s’casse ! » Les types décampent en courant en voyant Monsieur Harrington arriver. Je me redresse et essuie le sang qui s’échappe de mes lèvres avant de dire “ J’allais les avoir !... A l’usure… ? ”


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 28
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Jeu 12 Juil - 22:22



I Play With Fire



La soirée semblait vouloir se passer avec plus de sérénité. Nichée contre Peter, j’avais reposé ma tête sur son épaule, et profitait du pseudo calme à distance du lycée. Il avait choisi l’endroit parfait, celui où l’on peut observer le monde bouger sans nous. Du moins c’est ce que je croyais…

Rapidement je le sens se redresser et me blottir contre lui. Je met un temps à comprendre, mais quand à mon tour je me redresse je vois ces silhouettes approcher de nous. Voilà, une robe, une soirée, un amoureux et c’est déjà le début des emmerdes… Et cette façon de parler nom de dieu, vos mères ne vous ont pas éduqué comme ça bande de loosers ! Oui je me mord la langue pour ne pas le dire à haute voix, parce que je sais que ce serait le début de la fin. Néanmoins je sens que Peter me fais glisser à ses côtés. Se plaçant presque devant moi. Je glisse ma main dans la sienne, pour être sûr qu’il ne va pas faire quelque chose qu’il regretterait… A croire que ça ne sert à rien. L’entendant leur demander de dégager, je me relève à mon tour et reste étonnement silencieuse. Ce qu’aucun d’eux ne voit ? Que j’envoie un message à Ned. Le fait qu’il soit devenu un “ami” a du bon. J’ai son numéro, il sait où nous sommes allés avec Peter, il va pouvoir prévenir quelqu’un. Une fois fait, je me replace dans le dos de Peter, mais les choses vont dégénérer, je le sais… Il a lâché ma main….

Quand le premier coup de poing s’abat sur lui je ne peux que hurler un « PETER ! » D’habitude je ne veux pas me mêler des bagarres ceux qui l’ont déclenché ne sont que des abrutis, ceux qui y répondent ne valent pas mieux. Mais là c’est différent. Peter a voulu me protéger, me défendre, et maintenant ils vont le massacrer. Me précipitant vers lui je parviens à en repousser un avec force le faisant reculer de deux ou trois pas « Fous lui la paix pauvre con ! » Mais bien vite je me retrouve ceinturé « Eh bah alors la tigresse… On va se calmer ! » Je suis loin du genre à me laisser faire, mais en y repensant cette fois j’aurai du m’abstenir. En voulant bouger, la veste de Peter s’ouvre, et l’autre porc derrière s’affole. « Bah alors on nous cachait des trucs, c’est mal le looser ! » « Lâche moi ! » Nom de non, d'habitude je sais me défendre et je lui aurai fait une prise en deux secondes pour le libérer, mais là je suis incapable de quoique ce soit. Parce que j’ai peur. Mais étonnement pas pour moi. Je sens même ma gorge se serrer et des larmes couler sur mes joues. C’est vrai nulle d’être devenu une fille à ce point là ! Je me surprend même à lâcher presque désespérée « Laissez le vous allez le tuer ! »

Mais alors que je croyais que ça ne se stopperai jamais, j’entend la voix du professeur leur dire de s’arrêter, Ned et Betty sur ses talons. Celui qui me retenait me relâche et se barre en courant. Avec un naturel qui m’afflige je me précipite vers Peter et vient même me serrer contre lui. A ses mots je souffle un « T’es vraiment idiot ! » Je ne pensais pas avoir peur un jour à ce point, à en être paralysé. Moi qui croyait qu’il était un de ces super-héros je crois que je me suis plantée, il a sacrément dérouillé… En douceur je prend son visage entre mes mains et essuie ses lèvres avec la manche de sa veste. « Il te faut de la glace… » Oui je ne le regarde pas dans les yeux, mais moi avec une tête de Panda, je vous jure ce n’est pas beau à voir…


panic!attack
Contenu sponsorisé
GÉNÉRAL.
POUVOIR.

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Avengers RPG :: Welcome to the Game :: New York :: Queens-