N-Y, JUIN / JUILLET 2018
MÉTÉO : temps ensoleillé, l'été s'est clairement installé avec une moyenne de 29° Des conditions idylliques pour profiter des parcs et prendre quelques couleurs.
PS... Wade dit : préparez les bikinis

NEWSLETTER DE SEPTEMBRE 2018



+ 100 $ ▬ Pour le groupe AVENGERS
+ 50 $ ▬ Pour les groupes VILAIN et X-MEN

» SALES du 01.09.18 au 30.09.18

» INTRIGUE #1 Secret Wars

» MISSION #1.1 Event that goes wrong ouverte jusqu'au 30 sept.

» MISSION #1.2 The fever spreads ouverte jusqu'au 30 sept.


 :: Welcome to the Game :: New York :: Queens

It's really, really, really... A bad Idea... No ?

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 95
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Ven 13 Juil - 6:46


Même si je me fais tabasser, je garde un œil sur MJ. Si jamais ça va mal, j’interviens… Genre… Vraiment, hein ! Pour ça que lorsqu’elle hurle à quelqu’un de le lâcher, je parviens à me retourner et la voit se débattre. Mais les coups continuent de heurter mon corps et mon visage. MJ dit qu’ils vont me tuer. Je pense qu’ils ont du boulot pour ça, mais elle ne peut pas le savoir. Monsieur Harrington débarque, suivi de Ned et Betty. MJ se penche au-dessus de moi. Je tente de me redresser mais c’est douloureux de partout. Lorsqu’elle me serre contre elle je grimace. “ Je… J’crois qu’ils ont eu une côte… ” J’ai même le droit d’être un idiot, ce qui me vaut une tentative de rire faiblarde. “ Peut-être mais je ne suis pas l’idiot à n’importe qui ! ” Elle prend mon visage de façon si douce. Elle s’occupe de moi. Je souris mais j’arrête vite. Ça tire sur mes lèvres entaillées. Elle me dit qu’il me faut de la glace mais éviter mon regard. Je place ma main à mon tour sur sa joue et dit doucement “ T’en fais pas MJ… Je suis résistant comme garçon. ”

Monsieur Harrington prend soin de faire dégager tous les autres lycéens qui commencent à s’attrouper autour de nous. Nous qui voulions rester dans notre coin pour ne pas attirer l’attention… En voyant ce monde je grimace et dit à mi-voix pour que seule MJ m’entende. “ Je crois qu’on ferait bien d’aller à l’infirmerie, non ? ” Je me lève tant bien que mal et attrape la main de MJ. “ Il va sûrement falloir que tu me portes à un moment donné. Si j’ai une commotion ça peut être grave donc… Tu viens avec moi, MJ ! ” Je tente de nouveau un sourire, encore une fois de courte durée et vite suivi d’une grimace.

J’avance en boitant, gardant ma petite amie prés de moi. Ned nous rejoint et s’occupe de faire le garde du corps, nous créant un passage à travers la foule. Tout ce que je veux, c’est vite m’éloigner de ce monde. Et je sais que l’infirmière n’est pas loin. Je l’ai vu au bal, se faire draguer par Monsieur Harrington. C’est l’excuse la plus viable que j’ai trouvé pour m’éloigner de cette foule et être tranquille avec MJ et une vieille infirmière qui va sans doute me donner un simple doliprane pour toutes mes blessures et recouvrir mes plaies de pansements Captain America.



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 41
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Ven 13 Juil - 23:48



I Play With Fire



A cette seconde ? Je crois que je pourrai m’écrouler. Je ne sais même pas comment lui peut encore fait de l’humour. A sa remarque je ne peux que sourire, touchée avant de souffler « Non tu es le mien, mais plus jamais tu ne fais ça, j’ai cru mourir ! » Et je pèse mes mots je vous le jure ! Cette idée, et ce que j’ai éprouvé me force à ne pas le regarder dans les yeux, mais au contact de sa main, j’ose relever la tête. Ca ne doit pas être très beau à voir… Mais lui je lui fais confiance, après tout il dit m’aimer depuis avant Washington et je n’étais pas encore sous l’influence de Tess… Ses mots ? Je le crois, mais trembler pour quelqu’un est nouveau pour moi, alors pour le coup je crois que je pourrai le tuer pour oser me dire ce genre de chose , en fait non… Et une nouvelle fois je l’embrasse, sur le front cette fois pour ne pas lui faire mal. Je sais que quelques lycéens ont été alerté par le mouvement venant de notre direction. Je me moque de ce qu’ils pourraient dire, à cette seconde je suis fière de dire qu’il est mon petit ami, aucun autre n’aurait encaissé des coups pour protéger la leur alors… Merde !

Son murmure attire mon attention, et je finis par souffler « Ce serait mieux… Au moins pour voir si tu n’as rien de cassé, ou juste avoir de la glace... » Je l’aide à se relever ma main dans la sienne, la seconde sur son torse. Quand il parle de commotion, je me sens pâlir, et plonge mon regard dans le sien. « Arrivé là-bas on appelle ta tante, tu dois aller à l’hôpital te faire ausculter. L’autre bonne à rien ne fera que te donner du doliprane… Si tu as de la chance » Néanmoins nous en prenons la direction, et je lui souris du coin des lèvres. Je crois qu’il va me falloir un peu de temps pour me remettre.

Escortés par Ned, nous prenons le chemin de l’infirmerie. J’ai pris le temps de remettre mes chaussures, et de refermer la veste de Peter sur moi. Fendre la foule en lui tenant la main est une chose dont je n’ai pas envie de me cacher. Que ce soit ce soir ou demain, je ne le lâcherai pas. Alors quand quelques murmures surpris ou intrigués s’élèvent dans la foule je ne détourne pas le regard, je ne suis même pas gênée. Qu’ils aillent au diable si ça leur pose problème. Et finalement nous y arrivons, Ned nous tient la porte, et…. Le résultat est simple, il n’y a pas d’infirmière… Ned nous souffle qu’il va la chercher, tandis que j’aide Peter à s’installer sur l’un des lits. Je souffle un « Merci » à Ned qui, surprit, va accomplir sa tâche. Moi ? Je commence à fouiner partout cherchant après la poche de glace pour au moins tenter de soulager quelque chose. Revenant avec et enroulé dans un torchon, je m’assois sur le bord et le lui tend pour qu’il puisse se l’appliquer sur la lèvre « Comment tu te sens ? Tu veux que j’appelle ta tante ? » Oui je ne veux prendre aucun risque. Mais ma voix seule trahie mon angoisse… Foutus trémolos…


panic!attack
avatar
En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 95
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Sam 14 Juil - 1:15


Moi, Peter Parker, suis l’idiot de Michelle Jones, ici présente ! Et ça me va à merveille ! Je tente de sourire comme un bêta lorsqu’elle le confirme. Elle m’embrasse sur le front et j’aime ça aussi. Les gens n’ont qu’à tourner le regard si ça les gênes, car ce genre d’effusion d’amour en public ça peut gêner !... Genre… Y’a pas que moi que ça gênerait, si ? Enfin lorsque j’ai mon masque sur la tête rien ne me gêne mais ça, c’est une autre histoire. Elle confirme ma théorie qu’aller voir l’infirmier ça ne sera pas mal, et je fais la plaisanterie de trop. Je la vois se décomposer pour dire qu’il faut appeler ma tante pour aller à l’hôpital, alors que nous sommes en route pour l’infirmerie. Je tente déjà de la convaincre que ce n’est pas une bonne idée. “ Tu sais… Genre… Je ne pense clairement pas être vraiment blessé ! Je me suis protégé la tête et je te l’ai dit, je suis ton idiot, mais ton idiot résistant ! ” J’espère que ça suffira.

On se retrouve dans la pièce et je m’installe sur le brancard alors que Ned part chercher l’infirmière et MJ la poche de glace. Elle me la tend finalement et en la prenant, je ne peux m’empêcher de remarquer qu’elle tremble légèrement. Elle me demande comment je vais et si je veux qu’on appelle ma tante. Je fais non de la tête tout en déposant la glace sur ma lèvre avant de me redresser pour venir me coller à elle. “ Je vais déjà beaucoup mieux. Surtout lorsque tu joues les infirmières ! ” Et je me rends compte que c’est méga sexuel de dire ça. Ouai, le trip du patient et de l’infirmière qui couchent ensemble… “ Genre j’veux dire… Tu sais ! Pas comme l’infirmière sexy, hein ! Celle qui soigne vraiment ! ” Merde… Je m’enfonce là non ? “ Mais je ne dis pas que tu n’es pas sexy, surtout ! Enfin… Ce n’est pas trop machiste de dire ça, j’espère, non ? Parce que bon, je ne dis pas que t’es sexy si c’est le cas mais… Genre t’es ultra mignonne ! ” Oh non je viens encore de dire qu’elle est pas sexy alors que si !

“ Bon, ok, t’es quand même sexy, mais je veux pas que tu le prenne mal, d’accord ? ” Je m’arrête, ferme les yeux et souffle en murmurant “ Respire Parker… ” Je rouvre un œil et la voit encore là, soulagé. “ T’es encore là, ça veut dire que tu n’es pas fâchée après moi pour avoir dit que t’étais sexy, si ? On est encore… Tu sais… Genre… Ensemble, hein ? ” La peur me prend et je saisis sa main dans la mienne, inquiet de la perdre. Je ne veux pas la perde pour avoir dit ça, je peux le retirer à tout moment si elle le veut.



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 41
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Sam 14 Juil - 2:03



I Play With Fire



Bon OK en temps normal j’ai plus d’humour, et je l’aurai rembarré pour sa commotion, genre “pas grave ça me fera moins de concurrence en cours de physique” ou au decathlon. Mais clairement ? Maintenant qu’il est mon petit ami ? Je ne ris pas avec ce genre de truc. Si il lui arrivait quelque chose je m’en voudrais et sa tante me tuerait. Quoique cette option serait du coup plus supportable… Bref je m’égare. On finit par arriver à l’infirmerie. Personne évidemment, elle est trop occupée à boire le punch arrangé ou à draguer un prof… Je me demande à quoi elle sert elle… Ah si à donner des pansements… Entendant les mots de Peter je souris légèrement en soufflant « résistant, têtu, mais pas immortel… » Mais je n’appellerai pas sa tante, je n’ai pas envie de l’inquiéter elle sans raison, ni de me le mettre lui à dos. Je me contente d’une profonde inspiration. Cette angoisse passera, je le sais.

Je cherche un instant la poche de glace, mais la trouve rapidement, je ne suis pas convaincue de la chose mais il paraît qu’il n’y a rien de mieux alors bon. Je m’assois et la lui donne Lorsqu’il dit aller mieux je souris. J’avoue que je n’avais pas vu la connotation tout de suite, mais lui met le doigt pile dessus. Et voilà qu’il panique de nouveau. Je veux le rassurer mais clairement ? Je ne peux pas parler. J’ai juste pu arquer un sourcil en attendant qu’il s’auto-conseil, suive ce conseil et me demande de rester. Comment fait-il pour passer par autant d’état en si peu de temps ? Il doit être épuisé à la fin de la journée ! Serrant sa main dans la mienne, je pose l’autre sur sa joue pour qu’il tourne la tête vers moi. « Peter, je ne vais pas partir, je te l’ai dit, je ne veux pas te quitter, je ne te quitterai pas ! » Je pose mes lèvres au coin de son oeil « Je suis ta petite amie d’accord ? Alors calme toi... »

Je prend finalement le temps de reprendre ses mots, et étonnement, si un autre m’avait balancé ce genre de chose… « Tu sais tu serais un de ces crétins de quaterback, Flash ou même Ned, je t’aurai laissé là et tu te serais débrouillé avec ta glace et tes bleus. » Je relâche sa main et son visage le temps de retirer sa veste. Avant de reprendre sa main dans les miennes. « Mais je te le redis encore et encore si il le faut, tu es mon petit ami, et c’est pour toi que je suis venue comme ça, que je suis venue tout court ce soir, alors que tu me trouves… Sexy… Je ne pensais pas dire ça mais ça me flatte… Parce que c’est un peu comme ça que je voulais que tu me vois, plus que comme MJ celle du fond de la classe qui dessine, ne dit rien et te traite de looser… » Je me rapproche de lui et revient poser mes lèvres sur les siennes. Cette fois je suis un peu moins maladroite, je le sais, je le ressens. Cette fois je nous fais confiance… J’ai aveuglement confiance en lui… Voilà je suis devenue une fille vraiment amoureuse et je viens de griller des neurones en plus… Tess…. Même si je t’adore pour avoir réussi ce petit miracle, je te déteste !


panic!attack
avatar
En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 95
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Sam 14 Juil - 9:24


Elle ne va pas partir ? Quoi ? Elle reste ? Mais… C’est une bonne chose ! Mais… Jamais je n’aurai pensé qu’elle apprécie que je dise ça d’elle. Genre… Il y en a qui dise que c’est dégradant de dire à une femme qu’elle est sexy et… Je n’en sais rien, ils ont peut-être raison ? Je ne suis vraiment pas doué pour comprendre tous les tenants et les aboutissants des combats féministes. Je ne dis pas que c’est ridicule, attention ! Je pense juste que… Je n’ai pas le temps ni le recul pour analyser leurs discours et dire si elles ont raisons ou non, ou comprendre le fond de leurs pensées. Mais l’essentiel, c’est qu’elle reste, pas vrai ? Alors je souris comme un dingue, bloquant ma plaie avec la poche de glace pour qu’elle ne se rouvre pas. “ Ouai! T’es ma petite amie et ça c’est… Je t’ai déjà dit que c’était cool ? ”

Je l’entends me dire que si j’étais quelqu’un d’autre, je serais dans une sacrée panade. Je serai quelqu’un d’autres, je ne me serais pas laissé frapper, aussi… Genre… Si j’avais un masque. Je suis quand même bien content d’être Peter Parker… Attendez… Quoi ? Je suis content d’être moi ? Depuis quand ?! Oh… Mais… C’est elle qui me fait ressentir ça ? Pour l’une des premières fois dans ma vie, je me sens bien dans ma peau grâce à son regard et ses mots. Je la regarde à nouveau avec des étoiles plein les yeux. Et alors qu’elle ôte ma veste, elle dit qu’elle a fait tout ça pour que je la trouve sexy. Je fronce les sourcils “ Eh… Dois-je te rappeler que je suis tombé amoureux de toi quand tu m’as traité comme un looser une énième fois ? ” Oui, dans les faits, c’est vrai. Son regard perçant, son air faussement innocent à nous scruter et nous épier.

Mais je n’ai le temps de rien faire de plus qu’elle se rapproche de moi et m’embrasse une nouvelle fois avec encore plus d’assurance que les dernières fois. Je la serre contre moi. Si seulement elle savait mon secret… Je vais pouvoir dire quoi quand je vais m’absenter brutalement alors qu’on est censé passer des moments ensemble ? Genre… Comme là ? Imaginons que les flics passent avec la sirène dans la rue… Je foncerai tête baissée pour les y aider. Mais maintenant… Je me dis que sois je laisse plus de place pour Peter au détriment de Spider-Man, soit je vais la rendre malheureuse et ça, ça me rend triste. Je rompt le baiser et dépose mon front sur le sien, fermant les yeux, essayant de penser à ça. “ Tu sais que tu as quand même pris la personne la moins ponctuelle qui soit ? J’veux dire… J’suis toujours en retard, et j’ai toujours tendance à m’absenter pour… Pour mon stage. ”



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 41
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Sam 14 Juil - 11:01



I Play With Fire



Au moins il reste égal à lui même, ça c’est une bonne chose ! Sa remarque me fait rire, et son sourire, je crois que ça me soulage de voir qu’il ne m’en veut pas ou qu’il n’est pas “si mal” que ça. Et à ces mots je ne peux que arquer un sourcil « Avec ce genre de question, tu vas finir aux urgences tu sais ? C’est signe d’une commotion, la perte de mémoire… » Ma main se pose sur sa joue même si je fini par lui confirmer. « Tu me l’as dit oui, et tu avais le même regard… J’adore ça… Donc tu peux le répéter autant que tu veux en fait. »

A son froncement de sourcil et cette remarque, je me rassois près de lui et souffle. « On ne va pas parler de ça si ? Parce que ce n’était qu’un système de défense vu que tu ne faisais que lorgner sur Liz même si tu ne te sentais plus… Attiré par elle. Alors on est quitte non ? Et puis c’était affectueux. Je te l’ai dit avec moi mieux vaut être un looser craquant, MON looser, plutôt qu’un con ou même un connard ». Je balaye une mèche de son front et finalement l’embrasse. Je ne pensais pas être quelqu’un de démonstratif, qui oserait autant, mais pour lui j’ai envie de faire ça, envie d’être comme ça. Je comprend au fond que ce soit si simple. Il a l’air tellement… Heureux que je sois comme ça, que j’ose… Et lorsqu’il me sert contre lui, je me blottie un peu plus, mes bras autour de sa nuque se refermant. Je ne sais pas combien de temps cela dure, mais c’est agréable de sentir que quelqu’un compte autant, et pas seulement un membre de sa famille. Quand il pose son front sur le mien, les yeux clos, je reprend la poche de glace et l’y repose en douceur, l’observant. Ce silence est étrange lui qui parlait tant il y a encore quelques secondes. Mais je respecte ça aussi, j’aime bien ce genre de moment.

Et finalement il rompt le silence, à sa remarque je me contente de arquer un sourcil. et de sourire « Hum pour les retards je ferai en sorte d’arriver en même temps que toi, comme ça ça fera parler un peu les commères… » Mais quand il me reparler du stage… Je ne sais pas c’est comme un sixième sens ou l’intuition féminine, appelez ça comme vous voulez mais… Et forcément il réactive mon mode Sherlock. « Mais les profs sont au courant de ça ? C’est dingue que Stark te sollicite autant, tu es juste stagiaire. Te méprend pas tu es hyper doué, je ne changerai pas ce que j’ai dit à Flash mais… Tu dors au moins ? » Comment pouvait il tout associer ? Son stage, ses études, aider sa tante… Ma main se glisse entre ses cheveux et je repose un baiser sur le coin de son œil, tenant la poche de glace de l’autre main. « Je n’ai pas envie que tu t’épuises à en tomber malade… » Même si je crève encore de savoir ce qu’il cache, je me soucis vraiment de lui, et de ça aussi il va pouvoir s’en vanter… Parce que moi veillant sur quelqu’un c’est aussi rare qu’un mec à six doigts…


panic!attack
avatar
En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 95
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Sam 14 Juil - 12:01


Mais ? Non ! Je ne perds pas la mémoire ! Je radote, comme d’habitude ! “ Non non non ! je vais bien Michelle ! Pas les urgences ! Je suis en santé ! Regarde ! ” Je lève un bras pour contracter mon biceps afin de faire la pose de celui qui est en forme avant de grimacer. Mon dos me fait encore un peu mal. Mais je vois qu’elle ris et me sens rassuré, reprenant ma posture initiale.

Mais il semblerait que parler des origines de mes sentiments soient quelques peu tabous à cause de l’existence de Liz à ce moment-là. “ Eh! J’aime cette époque ! J’ai réalisé que je t’aimais plus que bien ! En quelques sortes c’est… Le début de nous, non ? Il ne faut pas que t’en vois le pire mais que tu en retire le meilleur ! C’est Tante May qui m’a toujours appris ça. ” Je lui souris, satisfait de cette citation et d’être son looser à elle. Elle est si douce avec moi. Je pourrai rester des heures ainsi, à l’embrasser et la câliner.

Mais mes pensées me pourrissent la vie et je lui fais par de mes craintes concernant le « stage » Elle me dit que les retards ne sont pas un souci, ce qui me rassure. Sauf qu’elle n’a pas oublié le stage et commence à dire que Monsieur Stark est un esclavagiste. “ Eh! Non! C’est juste que… j’aime y aller et qu’il y a beaucoup de choses à y apprendre et que… Enfin tu vois… C’est… Bien sûr que je dors, MJ ! Quel homme passerait ses nuits à ne pas dormir ? Enfin genre… A part Spi… Spoliciers ! Les policiers ne dorment pas, eux. Et les gens qui nous protègent en général. ” Ok, je dors peu, mais elle n’est pas censée le savoir si ? Pourtant qu’elle s’inquiète pour moi, je trouve ça trop mignon. “ T’en fais pas pour moi. C’est juste que ça me prend pas mal de temps et je veux que tu sois d’accord avec ça. ” Je crois que j’ai évoqué un sujet que je n’aurai pas dû, réveillant sûrement ses doutes et ses inquiétudes.

Je soupire et la serre un peu plus contre moi. Ce serait si facile de tout lui dire, mais je sais qu’elle s’inquiéterai encore plus. Puis l’intêrét d’une identité secrète, c’est qu’elle le reste. Alors avec le Vautour et Ned qui savent, sans compter Monsieur Stark, Madison, Madame Blaze et Monsieur Hogan, et tante May qui m’a vu dans ce costume… Bon, ok, ce n’est pas trop secret non plus… Mais ce n’est pas pareil ! “ Ecoute, je tenterai d’être moins absents qu’avant, d’accord ? ” Je pose ma main sur sa joue pour attirer son regard au mien.

Et je remarque qu’on est là depuis un moment. “ Tu crois que l’infirmière va venir ? Ou Ned ? Parce que je crois qu’on est juste tous les deux et… ” Je regarde l’heure. Il est une heure du matin. “ Oh mon dieu ! Tante May m’a donné l’autorisation de minuit! Je vais me faire tuer! ”



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 41
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Sam 14 Juil - 15:42



I Play With Fire



Si je n’ai pas compris qu’il ne voulait pas les urgences, là c’est clair, pas de doute à avoir. A sa pose je ne peux que sourire, même rire un peu, il n’y a que lui pour tourner les choses de cette manière ou c’est moi qui ne suis plus très claire d’esprit ? Peu importe, tout ce que je veux c’est qu’il aille bien. Je soupire et souffle comme pour le rassurer « O.K pas les urgences, mais si ça ne va pas tu me le dis ou tu le dis à ta tante d’accord ? » On ne sait jamais, ils ne l’ont quand même pas loupé.

Mais très vite la conversation repart sur notre “rencontre”, nos débuts comme il dit. Et la façon dont il voit les choses. Je dois avouer que ça me plaît. Moi qui pensais que que je ne faisais qu’empirer les choses, au final je n’avais pas conscience. Trop concentré à l’imaginer avec Liz je suppose. En même temps il n’y avait pas de signal inverse… Ou alors j’étais sacrément aveugle ? J’essaye de refaire le film dans l’autre sens mais je ne vois rien. Son conseil, du moins celui de sa tante me sort de mes pensées. Je replonge mon regard dans le sien. Mais voilà c’est Peter et je préfère ce que l’on vit là plutôt que de repenser au temps qu’on a perdu. Mais je crois qu’une tête d’ado c’est la pire chose qui puisse exister, lui aussi semble carburer à mille à l’heure, et pas seulement sous l’effet de ce qu’il éprouve. Comment je le sais ? Il remet le sujet “Stage chez Stark” sur le tapis. Ça m’embête de savoir qu’il travaille autant, et en même temps, j’ai du mal à croire à tout, je ne sais pas quoi en penser. Ce qui me rassure c’est qu’il dit dormir, même si à voir sa tête en cours parfois j’ai du mal à y croire. Je vois bien qu’il veut parler de son “ami” Spider-Man mais qu’il se retient, par respect peut être je ne sais pas comment l’expliquer. Quoiqu’il en soit je suis touchée qu’il m’inclue un peu dans ce qu’il vit, et quand il dit qu’il veut que je sois d’accord avec tout ça, je repasse main sur sa nuque et sourit « Quand c’est dit comme ça, c’est difficile de te dire le contraire.Mais fais attention à toi c’est tout ce que je te demande. » Comme si il prenait des risques énormes en travaillant avec Stark… En même temps millionnaire et Iron Man, si il a de quoi être en danger…

Je me laisse entourer, et tente de me faire moins curieuse, mon pressante, peut être qu’un jour il m’expliquera ce qu’il y fait ou j’oserai lui demander je verrai… Mais pas ce soir en tout cas. Lorsqu’il me dit qu’il sera plus présent je souris et l’embrasse avant de souffler « Ca marche mais si ça te porte préjudice je veux que tu me le dises promis ? » Après tout c’est pour son avenir qu’il fait ça, je n’ai pas envie qu’on lui reproche quoique ce soit. Sa main sur ma joue me fait sourire. Je suis rassurée qu’il m’ait parlé de ça…

Sa nouvelle question me sort de la torpeur dans laquelle je m’étais enveloppée, et comme lui je constate qu’on est seul « Peut être que Ned s’est perdu ou qu’elle a trop bu ? » et à sa panique je me redresse et lui tend la main. « Viens je te raccompagne, je lui expliquerai que tu m’as secourue et que c’est pour ça qu’on a tardé… » Il ne rentrera pas seul ça je me le promet !


panic!attack
avatar
En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 95
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Sam 14 Juil - 23:11


Je fais oui de la tête lorsqu’elle me demande de l’avertir si ça ne va pas. “ Je suis quelqu’un de très responsable et très mature malgré mon jeune âge. Je te promets que je ne ferais pas n’importe quoi ! ” Bien sûr que j’accompagne cette phrase d’un large sourire. Après tout, je ne fais jamais n’importe quoi. Je fais toujours quelque chose. Pas forcément bien. Mais je le fais. Ce n’est pas n’importe quoi, si ? Le reste, c’est clairement faux. Responsable, mature, ce ne sont pas des mots que l’on utilise pour me décrire. Et je bifurque sur notre rencontre, sujet qui ne semble pas lui plaire. Tant qu’on est dans les mauvaises nouvelles, autant aborder le sujet du stage, pas vrai ? Elle cautionne ce qu’elle peut. Je crois que je l’ai séduite pour y parvenir. Elle ne peut rien me refuser, selon ses dires. En tout cas, pas ça.

Je la serre contre moi. Je lui dis que je serais plus présent, mais déjà elle semble avancer le fait que cela puisse me porter préjudice. Je me recule et la regarde en fronçant les sourcils. “ En quoi avoir une petite amie puisse me porter préjudice ? ” A moi, non. A Spider-Man, oui. Surtout qu’en étant avec elle, je la mets en danger. Si les méchants viennent à savoir qui je suis et que j’ai une petite amie, ça lui vaut une belle cible sur le front. Raison de plus pour qu’elle ne soit pas au courant.

Je m’inquiète de ne pas voir Ned ni l’infirmière venir. Ça permet surtout de changer une nouvelle fois de sujet. Elle semble avoir des réponses avec ses suppositions. J’approuve en secouant la tête. D’autant plus lorsqu’elle me propose de me raccompagner. “ Normalement, ce n’est pas plutôt à moi de te raccompagner ? Je suis en quelque sorte devenu ton cavalier, pas vrai ? ” Je me relève de ma place et me tiens bien trop droit pour quelqu’un de blessé. J’espère qu’elle ne le remarquera pas. Je glisse ma main dans la sienne et lui accorde un sourire. “ Je préfère quand même te ramener en sécurité chez toi. Donc… Je te laisse me guider ? ” Pour sortir du lycée ça devrait aller. C’est plutôt pour la suite.



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 41
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Ven 20 Juil - 17:05



I Play With Fire



Je ne pensais pas que les choses seraient si faciles. Si naturelles. Il suffit de quelques mots de sa part et je me sens rassurée. Que ce soit pour son état de santé ou pour ce job qu’il a décroché à Stark Industries. Être ainsi avec lui… Disons que définitivement je ne pensais pas être capable de cela. Bon bien sûr il reste des zones d’ombres et quand il me demande en quoi être avec moi pourrait être un préjudice j’avoue avoir parlé plus vite que je ne le voulais. Mon regard croise alors le sien et je finis par souffler « Je ne sais pas… Mais tu es un rêveur Peter alors je vais essayer de pas prendre tout l’espace de ton cerveau… Le filet de bave au boulot c’est pas le bon plan » Oui je le taquine, mais je l’ai déjà vu faire à rêvasser accoudé à sa table. Mais comme pour - déjà - me faire pardonner de cette remarque, je viens l’embrasser avec douceur effleurant son nez du mien.

Et finalement il est temps de rentrer, sa permission à lui ayant largement expiré. Je propose de le raccompagner mais il refuse et insiste pour que ce soit l’inverse. Sa façon de se redresser si facilement et si vite le fait arquer un sourcil, je le sais et le fait donc glisser sur le compte de autre chose. « Quel gentleman… Mais même si on est pas arrivé ensemble tu sais tu peux le dire… Tu es mon cavalier » Je le laisse donc glisser ma main dans le sienne et de celle libre je préviens Ned qu’il peut laisser tomber ses recherches que nous repartons. Et c’est le plus naturellement du monde que je quitte le lycée en tenant la main de mon petit ami. Cette sensation inédite est étrange mais j’aime cela.

Sauf que voilà je suis peu enclin à le laisser repartir seul de chez moi. Je sais qu’il ne sait pas où j’habite, il ne retrouvera peut être pas son chemin et je n’ai pas envie de lui ajouter des problèmes avec sa tante. Alors je ne prend pas le chemin traditionnel qui mène de l’établissement à chez lui, mais c’est pourtant là que nous allons. Le tout est de savoir quand je vais me faire prendre la main dans le sac. Pour l’heure je marche perchée sur mes talons. Moi qui disais ne pas les maîtriser voilà encore une fois un joli mensonge. Ma démarche est plus lente pas la même, mais j’avance à bonne allure.

Rapidement nous nous retrouvons près de chez. Chez moi ce n’est pas très loin. Ça il doit l’ignorer alors que moi je continue joliment de dévoiler mon jeu. Tant pis il pensera ce qu’il voudra. Le parcours a été plutôt silencieux. Ma main libre avait entouré son bras. Et j’avais tenté de détourner son attention de notre chemin en parlant de choses et d’autres. Mais finalement j’avais préféré le silence parce qu’au moins je profitais pleinement de cette proximité.

Au pied de chez lui c’est fière que je le regarde. Un large sourire se dessine sur mon visage. J’espère juste qu’il ne le prendra pas mal… « Je ne veux pas que tu fasses engueuler par ta tante, sans pouvoir t’aider à te défendre. Je te raccompagne à ta porte et j’appellerai mon frère je te le promet… Et puis de toute façon je n’habite pas si loin » Bien sur qu’il a toujours le choix, je ne m’impose pas non plus… ce serait bien le pire à faire à cette seconde. Si encore maintenant il m’assure que tout ira bien qu’il insiste… Qui je suis pour imposer ce genre de rencontre ? Je veux juste que tout se passe bien pour lui et mon regard trahi cela. Ce désir profond d’être là présente pour lui et de le soutenir. Je viens poser mes lèvres au coin des sienne, le choix est à lui maintenant...



panic!attack
[/color]
avatar
En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 95
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Mer 25 Juil - 17:01


Mais elle me prend pour quelqu’un incapable de concilier vie professionnelle, vie super-héroïque et vie de famille ou quoi ? Oh mais… Elle n’a peut-être pas si tord que ça. J’approuve sa remarque d’un mouvement de tête. “ Je te remercie de ton soutien mais… Il faut que j’apprenne à être présent pour toi aussi... Après tout… Tu es… Oh attends… Laisse-moi le dire ! Laisse-moi le dire ! ” Je la regarde avec tellement d’excitation et des étoiles dans les yeux. Je n’attends pas sa réponse pour ajouter “ Tu es ma petite amie ! ” Un large sourire fend mes lèvres et je manifeste ma joie en levant les bras vers le ciel en disant de façon assez forte, mais prenant soin tout de même de ne pas rameuter tout le lycée. Juste la moitié. “ C’est trop coooool! ” Je me lève sans réelle difficulté et prends sa main.

Nous sortons donc du lycée, direction son chez elle à elle. Je ne me souviens plus où elle habite. Et même si j’ai la vague impression qu’elle me mène chez moi, je me laisse faire. Après tout, j’ai ma botte secrète qui me permettra de la raccompagnée. On arrive finalement en bas de mon immeuble. Oh bien sûr que je la juge du regard. Mais elle a raison. Si tante May s’aperçoit que je ne suis toujours pas rentré, je vais me faire tuer. Son discours sonne comme la raison elle-même. Je grimace et dit “ Alors… Je suppose que je risque une punition mais… Si j’ai toujours le droit de sortir demain, on se voit ? ” J’avais pris ses mains pour lui demander ça. Je me rapproche d’elle et l’entoure de mes bras.

Je dépose un baiser sur ses lèvres. L’instant de se séparer approche trop rapidement à mon goût. Mais je me réconforte en me disant que ce n’est qu’officiellement… Si elle lève les yeux, elle verra sans doute un type en collant bleu et rouge passer. “ J’aurai aimé que cette soirée ne s’arrête jamais. J’ai aimé me faire casser la figure pour te protéger, MJ… Je… Je t’aime. ” Mon entrain s’efface peu à peu. Je la lâche avec regret et commence à entrer dans le bâtiment. Je me retourne pour la regarder au travers de la vitre et lui fait un signe de main, avant de faire un cœur en y joignant ma seconde main.

Je disparais dans la cage d’acenseur. Le chrono est lancé. Il faut que je rentre chez moi, me fasse disputer si May est réveillée avant de me faire punir dans ma chambre et filer par la fenêtre. Exécution ! Le plan est infaillible. Tante May ne me punis même pas, car en voyant mes plaies, j’ai réussi à lui dire que je suis en retard car je me suis fait tabasser par des types. Je file dans ma chambre, enfile mon costume et ouvre la fenêtre avant de sauter et de me retrouver à me balancer entre les immeubles. Je m’accroche à un lampadaire non loin d’elle, et la regarde marcher.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 41
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Lun 20 Aoû - 15:59



I Play With Fire



Est-ce que c’est vraiment moi la source de tout cela ? C’est en parlant de moi qu’il a ce regard là ? Je peine un peu à y croire et pourtant… Pourtant il le dit, a réclamé à le dire, et ces mots ont franchit ses lèvres : Je suis sa petite amie. Ces quelques sons mis bout à bout me font sourire. Sa joie me fait rire, mais de bonheur. J’ai du mal à y croire, mais je sens un sourire idiot se graver sur mes lèvres. C’est trop cool effectivement. Je l’observe se relever et ne fait que noter mentalement la rapidité avec laquelle il s’est mis debout.Lui qui aurait dû encore être sonné. A croire qu’il est plus résistant que je ne l’avais imaginé. Mais au fond je m’en moque un peu. A cette seconde j’apprécie la sensation de sa main dans la mienne. J’avance lentement, dégustant cet instant, tout en m’assurant qu’il ne va pas s’attirer d’ennuis. Direction chez sa tante donc.

Le chemin n’est pas si long, et enfin, en bas de chez lui je croise son regard. Arquant un sourcil je souris avec cet air angélique que je sais si bien faire. Glissant mes mains dans les siennes je me laisse attirer et sourit « Volontiers oui. Je pourrai te retrouver chez toi, ou… Où tu veux en fait. » Je sors un stylo de ma pochette, et prend sa main. A l’intérieur j’y écris mon numéro. Ca fait un peu rétro, mais j’aime bien ce principe en fait. Je trouve ça plus personnel. Une fois fini je répond à son baiser avec douceur, je n’aime pas l’idée de devoir nous séparer, mais je ne veux pas qu’il ait plus d’ennuis. A ses mots un sourire se dessine sur mes lèvres « J’aurai préféré que personne ne te frappe, mais merci de m’avoir protégé Parker. » Ses derniers mots me font rougir. Personne ne me les avait dit si ce n’est mon frère « Moi aussi je t’aime Peter » Ils sont sortis d’une traite, bien trop vite à mon goût, mais je suis heureuse d’avoir pu les lui dire. Je m'approche pour l’embrasser une dernière fois.

Cette fois la soirée est terminée. Sa main lâche la mienne, il recule. Je répond à son au revoir, et sourit à ce coeur qu’il esquisse. Je me plie à ce petit jeu avec plaisir et fais le même signe que lui. Une fois fait, je recule lentement et lorsqu’il disparaît je me remet à marcher normalement. Mes talons ralentissent mon rythme. Quelques mètres et finalement je m’arrête. Je me sens suivie, ou observée, je ne sais pas trop comment le définir. Me retournant, je finis par voir une silhouette sur un lampadaire. Arquant un sourcil je me stoppe et le fixe « Spider Man ? Vous me suivez maintenant ? »


panic!attack
[/color]
avatar
En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 95
» ma tête : Tom Holland
» association : Journal de l'école de Midtown/Club de science (même école)
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Lun 20 Aoû - 23:59


L’araignée, l’araignée ! Est un être bien amoureux ! Avec sa toile, il attend, que MJ rentre chez elle. En garde ! Il doit veiller sur sa copine ! Tapis dans l’ombre tel un félin, je rampe contre les murs, veillant sur ma Michelle. Le premier qui lui fait du mal aura à faire à Spider-Man, cette fois ! Pas à ce looser de Parker… J’ai été pas mal nul ce soir. J’ai gâché ce bal avec elle. J’ai à peine su aligner deux mots, et j’ai paniqué tant est plus. Je me balance pour arriver sur un lampadaire, lorsqu’elle se retourne et me regarde en me demandant si je la suis. Je racle ma gorge et prends une grosse voix. “ En effet! Je veux m’assurer qu’il ne vous arrive rien ! Le quartier est dangereux la nuit ! ” Mince… J’en ai pas trop fait j’espère, si ?

D’une toile contre un mur, je me balance de nouveau et arrive prés d’elle pour me placer à côté d’elle. Je lui tends ma main en souriant. Mince… ça elle ne le voit pas ! Crétin ! “ Je suis votre sympathique voisin, Spider-Man ! C’est mon rôle de veiller sur les citoyens de New-York ! ” J’espère qu’elle n’a pas reconnu ma voix… J’espère qu’elle n’a pas reconnu ma voix… J’espère… Mince… Respire, Parker, respire ! Je n’ai pas trop parlé, cette fois, j’en suis sûr ! J’ai fais exprès de parler plus doucement.

Je lui fais signe de reprendre sa route. “ Allons y! Je vous accompagne ! ” C’est bizarre comme situation, pas vrai ? Mince… J’aurai dû resté mystérieux et dans l’ombre… Il faut que j’apprenne à travailler sur mon côté super-héro-beau-brun-ténébreux. Que ferais Tony ?! Mon dieu… Il aura sans doute une super-car pour ramener Pepper… Et puis… Elle sait qui il est ! Mais moi… Je ne peux pas la mettre en danger en lui disant que je suis, si ? Non ! Je… suis content que cette dispute se passe dans ma tête.

Il me faut un autre super-héros de référence, et vite. Wade ? Na ! C’est surtout un super-naze ce type. Ghost Rider ? Tsss… Il est parti vivre je ne sais où en abandonnant sa famille. C’est Tony qui m’a appris que le SHIELD surveillait ses enfants depuis qu’ils sont à New-York. Captain est un super-puceau, selon Wade. Et Vision… Bah il est directement avec une super-héroïne. Pour ce coup, je n’ai pas vraiment d’instruction ou de guide. Je suis vraiment perdu ! A moins que… Que ferais Barry Allen dans cette situation ? Je sais que c’est naze, mais les comics, ça a du bon, parfois.



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 41
» ma tête : Zendaya


» association : L'équipe du decathlon de science de l'école Midtown ?
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 0 - Aucun pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Mar 11 Sep - 18:54



I Play With Fire



Si je m’attendais à cela ! Voilà que l’Homme-Araignée veut jouer au garde du corps avec moi. Étonnement sa voix est presque rassurante, comme si quelque chose de familier résonnait à mon esprit sans que je ne sache l’identifier. Je ne sais pas si je dois être chanceuse, mais cette apparition soudaine est plutôt rassurante. Cela fait 4 fois depuis que j’ai laissé Peter que j’essaye de joindre mon frère ou Tess sans nouvelles. Soit ils dorment comme des souches, soit ils ne sont pas là. C’est un peu comme ça à la maison, globalement c’est l’autonomie généralisée, mais un soir comme celui-ci… Ne pas être seule c’est un plus. Néanmoins à sa présentation j’esquisse un sourire et arque un sourcil « Mon sympathique voisin ? Ca fait très rétro comme présentation… Mais ça vous va bien. »

Je reprend donc mon chemin et marche avec lui. Lassée de ces talons hauts, j’ai profité de ce court moment d’arrêt pour retirer mes chaussures. Tant pis je finirai le chemin pieds-nus, je l’ai déjà fait ça ne me dérange pas de recommencer. J’avance d’un meilleur pas, et étonnement je me surprend à me dire que c’est plutôt sympa d’être ainsi escortée, même si à cette seconde j’aurai préféré que ce soit Peter. Tiens, d’ailleurs, il font la même taille. Ce détail me fait sourire et me ramène presque à mes “suspicions”. Et en parlant de ça, je me tourne légèrement vers mon “garde du corps” « Mais vous escortez tout le monde comme ça dans New- York ? » Il y a plus urgent que moi dans cette ville non ? Apparemment pas, ou alors c’est vraiment une soirée très calme. Et toujours avec ce sourcil arqué mais une vraie pointe d’amusement dans la voix je lâche « Ca va me coûter combien cette histoire ? Non parce que j’ai même pas de quoi payer un taxi… » Je me doute bien qu’il ne fait pas cela pour l’argent, mais sait on jamais, des “héros à louer” ça doit bien exister…

Néanmoins je n’ai pas oublié ce que je dois à ce type sortie de nulle-part… Et quand j’y repense… Fronçant légèrement les sourcils, la tête penchée, j’avance en fixant le bitume. « Je n’ai jamais eu l’occasion de… De vous remercier pour Washington. Vous avez sauvé mes amis ce jour là… Mais qu’est-ce que vous faisiez là-bas ? Je veux dire vous êtes le “sympathique voisin” ça fait loin de chez vous Washington… Non ? » Je devrais peut être arrêter de l’interroger de la sorte, à force il va fuir, et me retrouver pieds nus dans les rues du Queens, à un bloc de chez moi, ce n’est pas vraiment une bonne idée. Alors autant se rattraper un peu « Enfin tout ça pour dire… Merci. » Je pense qu’on doit lui dire quinze fois par jour si il aide tout le monde de la sorte.Mais une fois de plus ou de moins…


panic!attack
Contenu sponsorisé
GÉNÉRAL.
POUVOIR.

Contenu sponsorisé
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Avengers RPG :: Welcome to the Game :: New York :: Queens-