N-Y, JUIN / JUILLET 2018
MÉTÉO : temps ensoleillé, l'été s'est clairement installé avec une moyenne de 29° Des conditions idylliques pour profiter des parcs et prendre quelques couleurs.
PS... Wade dit : préparez les bikinis

NEWSLETTER DE NOVEMBRE 2018



+ 100 $ ▬ Pour le groupe AVENGERS
+ 50 $ ▬ Pour les groupes VILAIN et X-MEN

» SALES du 01.11.18 au 30.11.18

» INTRIGUE #1 Secret Wars

» MISSION #1.2 The fever spreads ouverte jusqu'au 30 nov.


 :: Welcome to the Game :: New York :: Manhattan

Acte 2 : les retrouvailles et vengeance

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 80
» ma tête : Megan Fox
» association : La Confrérie
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Lun 5 Nov - 20:01
Samedi 17 heures.
Je viens de rentrer chez moi et je n'ai qu'une envie qui me trotte dans la tête. Me prélasser longuement dans un bain chaud aux parfums relaxant. Je mets en route ma playlist favorite et je commence à faire couler l'eau tout en vérifiant qu'elle ne soit pas trop chaude en glissant mes doigts sur le jet d'eau.
Après mettre dévêtue, je rentre doucement dans la baignoire qui continue de se remplir. Je prends un petit selfie, oui parce que je suis narcissique, je ne m'en cache pas mais aussi pour envoyer a Stecy qui m'accompagne ce soir. Puis, je repense à mon contrat de la journée.



Quel bel pourriture quand même...Il a eu ce qu'il méritait.
Hé oui, en début d'après-midi j'avais un contrat, un contrat qui ne se refuse pas, un contrat qu'on exécuterait même sans être payer. Et j'étais d'autant plus ravie que ça tombe sur moi.
Un porc, y a pas d'autre nom... Si...j'ai d'autres noms qui me viennent en tête mais qui ne sont pas très correct. De toute façon on s'en fout, il a eu ce qu'il méritait. Un violeur d'enfant. Un déchet de la nature humaine. Nick Berlington, riche homme d'affaires intouchable sauf pour moi. Son ex femme a fait appel à mes services pour venger les traumatismes qu'il à causé à sa fille la petite Bettany, 11 ans. Il était son beau-père et à profiter de son jeune âge et de sa naïveté. Il a su la manipuler pour abuser d'elle. Il a su rentrer dans son esprit si fragile pour obtenir d'elle ce qu'il voulait. Bettany pensait que c'était un privilège de son beau-père, un secret entre eux. Mais au fond d'elle, elle sentait que ce n'était pas normal. Jusqu'au jour où la petite à changer de comportement. Elle était prostré, ne mangeait plus et même à l'école elle n'était plus la gamine brillante et active en classe. Alors, après une longue discussion avec sa mère, elle cracha le morceau qui pesa lourd sur son cœur.  Bien trop lourd pour une enfant de son âge à qui on a voler son innocence. Alors sa mère, Molly refusa toute garde partagée et c'est là que je fis mon entrée. C'est un prédateur mais aujourd'hui c'était moi son prédateur et lui ma proie.

Sur les renseignements fournies par son ex femme Molly, il avait pour habitude de fréquenter un bar chic de Manhattan. Je voulais prendre mon temps pour ce contrat si particulier. Armé jusqu'aux dents de ma parure de séduction, j’optai pour un maquillage léger, ma robe étant assez provocante, une coiffure travaillé et de jolis escarpins et le tour était jouer.



Je vais abréger mon entrée soignée dans le bar. Il était là, je l'ai manipuler à ma façon comme lui manipule les enfants. Je l'ai travailler au corps dans les règles de l'art, en sirotant du bout des lèvres mon Jin Martini et en jouant avec ma langue mon olive. L'affaire était dans le sac, 20 minutes plus tard, il partait avec moi pris dans mes filets. Je l'embarquai dans un hôtel miteux, le tirant dans mon sillage par sa cravate, obnubilé par ma plastique irréprochable je tiens à le préciser sans modestie aucune et me suivi sans broncher. Et là les 10 minutes qui suivirent ont été les plus longues de sa vie.
Je l'ai torturé cet enfoiré jusqu'à ce qu'il vomisse ses tripes et me supplie d’arrêter. J'épargnerai les détails sordides de cette histoire. Ce qu'il faut garder à l'esprit c'est qu'il est mort noyer dans son sang tout seul comme un déchet dans un hôtel miteux.

17h30. Je sors de mon bain toute pimpante. Je me prépare, je ne voudrais pas être en retard pour ce soir. Concert de Metallica au Madison Square Garden. Quoi que en y repensant j'ai encore le temps. Je connais John un gars de la sécurité qui nous garde deux bonne place. Donc, ce soir c'est l'éclate. Tiens un sms de Stecy justement. Elle ne viendra pas cette connasse. Tant pis, j'irai en solo et peu être que je ne reviendrais pas seule.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 166
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 3 - Humain entraîné supérieur

Mer 7 Nov - 14:42
Le Madison Square Garden est l’une des salles de spectacle les plus connues au monde.
Et elle commence à se remplir.

Vers vingt-et-une heures, le groupe Metallica doit se produire sur scène.
Et la foule attend depuis déjà des heures, pour rentrer dans la salle. Et les portes s’ouvrent enfin, permettant aux spectateurs, aux avides de sensations fortes et de puissance musicale de débouler à l’intérieur… pour se préparer. Pour trouver leurs places, s’y accrocher, et pouvoir en profiter au maximum.



Plus que quelques heures avant le spectacle, donc.
Et l’assistance est déjà électrique.

Les vendeurs de t-shirts et goodies sont déjà en place, les stands de nourriture et de boissons aussi. La foule est évidemment dense, mais l’ambiance est bon enfant.
La folie et la fureur des débuts sont déjà loin. Les afficionados du groupe se sont calmés – apaisés ; du moins, en apparence. Du moins, avant le concert.
Après… on verra. Certains ont de beaux restes. Et certains sont jeunes, une part est même née lors de la sortie des plus grands titres du groupe. Le temps est cruel.


« Hum. »

Dane Whitman grogne, quand un métalleux barraqué le pousse, sans faire exprès. Ce dernier lui adresse un signe d’excuse, et lui grimace un sourire ; ça ira.
Sa main demeure fixée sur son flanc, récemment percé et blessé. Qui cicatrise, mais… ça met du temps. Sa rencontre, il y a peu, avec deux Mutants de la Confrérie a été loin d’être une réussite, mais lui a permis de se faire connaître – et d’empêcher l’anéantissement d’une des structures de Wall Street.
C’est déjà bien… mais ça ne lui convient pas.


« Hemf. »

Il soupire, puis hausse les épaules.
Allez, pense-t-il, profite de la soirée ; ça te fera du bien.
Même si, seul, c’est quand même moins bien.

Une bière à la main, portant un jeans large, un t-shirt à l’effigie d’une des anciennes tournées du groupe, il se tourne, et fixe la scène, plusieurs mètres plus bas. Il se trouve sur un étage, à proximité d’une des buvettes ; il est bien.
Il veut profiter d’un bon moment, avec l’un de ses groupes préférés ; il est bien, oui.
Alors… d’où vient cette étrange sensation ? Ce pic d’instinct ? Ce goût étrange ? Cette… certitude que quelque chose va mal se passer ?
Il l’ignore – et ça ne lui plaît pas…

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 80
» ma tête : Megan Fox
» association : La Confrérie
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Lun 12 Nov - 12:01
J'ai rangé la robe noir sexy et revêtu une tenue décontracte et plus rock pour l'occasion. Jean noir ayant pas mal vécu, petit haut noir, une ceinture rose, la touche girly, des bottes noir et un sweat à capuche gris. Idéale pour passer inaperçu.  Me voilà arrivée devant le lieu. Je m'empresse d'envoyer un sms à John pour le prévenir de ma venue. Je suis toute excitée, j'ai du mal à rester en place. D’ailleurs je piétine sur place en attendant une réponse de John. Bon, il fait quoi, pour une fois il bosse j'imagine. Ha ça y est. Il arrive. C'était un homme assez grand et corpulent. Une allure de biker au cœur tendre. Ok et bien qu'il se dépêche. Je n'aime pas qu'on me fasse attendre.

-"Salut ma belle." Dit il enjoué.

-"Ca fait un bail, qu'on ne sait pas vu, comment vas tu ?" Demanda il ravit de la revoir.

-"Salut John". Dit elle simplement.

-"Ca va, nickel."


L'homme ne demanda pas plus de nouvelles à Jessie au vue de sa réponse froide et net. Elle était comme ça, il le savait, un peu égoïste sur les bords. Mais, étant lui même un mutant elle lui avait filer un coup de main bien des fois et de ce fait il lui était redevable et ne tourna pas autour du pot.

-"Allez vient suit moi, la salle est presque pleine, tu n'attendras pas des heures pour te placer. Grace à moi, tel une princesse, je vais te conduire à ta place." Dit il tout fière.

Blablabla...C'est bon épargne moi ton discours. Ronchonna t'elle dans sa tête.

Au passage, il lui offrira un paquet de pop corn et une bière.
Une fois amener à son siège, elle dédaigna le remercier en lui offrant un baiser sur la joue. Il n'en demandait pas plus. Il était heureux de lui faire plaisir.


-"A plus ma belle, profite bien." Ajouta il avant de regagner les entrées.


-"Merci encore" Lança elle en lui faisant un clin d'oeil.

John la plaça en contrebas de Dane. Sans que Jessie n'y prête attention. Elle était bien trop obnubilé à sa soirée, à observer la scène qu'à assurer ses arrières en scrutant de possible danger. Une fois assise à sa place. Il fallait attendre que ça commence. Et pendant ce laps de temps, elle se sentit très seule. En regardant tous les gens dans cette immense salle, un immense inconfort l'envahit. Les gens s'amassaient ici et là dans un brouhaha. En groupe de deux ou trois. En bande d'amis, en famille, en couple mais pas seul. C'est comme allez au restaurant tout seul. C'est impensable ! Se retrouver nez à nez avec son assiette. Et sentir les regards posés sur soi, se sentir juger. Et dégainer une excuse toute pourrie si par malheur un serveur nous questionne si nous sommes accompagné ou non.

La solitude l'accompagnait depuis bien longtemps. Ses capacités avaient des avantages comme guérir très vite d'une blessure, être insensible aux maladies mais elles avaient aussi des inconvénients. A son âge, 156 ans, parfois elle se sentait seule, le monde bougeait autour d'elle et elle était toujours là. Les gens qu'elle appréciaient ou qu'elle aimaient disparaissaient et elle était toujours là. C'était pesant. Elle se gardait bien d'en parler car elle ne voulait pas montrer cette facette qu'elle considérait comme une faiblesse. Car derrière sa carapace, son cœur de pierre fut autrefois plein de vie et de bonheur. Elle n'est pas née ainsi, froide et égoïste c'est la vie qui la conduite à être comme ça. Et cette époque auquel elle repense parfois, n'est que nostalgie car cette époque et bien révolue. Et dans un sursaut de rébellion, comme pour dire fuck à tout ça. Jessie ôta son sweat à capuche, révélant sa belle chevelure et son joli minois. Puis, elle se leva comme une furie pour scander le nom de Metallica.



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 166
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 3 - Humain entraîné supérieur

Lun 12 Nov - 14:08
Du temps a passé, depuis que Dane s’est perdu dans diverses réflexions au-dessus du cœur de la salle, dans le Madison Square Garden. Du temps a passé… et beaucoup de gens l’ont rejoint, dans une salle désormais surchauffée et pleine à craquer.

« Hum. »

Le trentenaire a cessé de vagabonder entre les rangs, et a fini par rejoindre sa place. Après avoir salué quelques autres fans, et éviter un certain nombre de spectateurs déjà saouls, et donc déjà agressifs, il a pu se poser là où il doit l’être… et attendre.
Seul.

Alors que les minutes passent, que les heures avancent, il s’est rendu compte de son extrême solitude – et ça le touche plus qu’il ne le pensait.
Lui qui a passé six années dans le Passé, à lutter chaque jour pour sa survie, il pensait tout connaître de la solitude, de la douleur qu’elle provoque ; mais non.
Jadis, ailleurs, il était seul, oui… mais il devait se battre, chaque jour, chaque heure, chaque moment, pour survivre. Il était occupé, préoccupé même, et uniquement concentré là-dessus – mais ce n’est pas le cas, ici.

Le danger n’est pas là… ou moins, en tout cas.
Et la solitude… la solitude se fait plus forte, plus vicieuse ; plus intense, et plus agressive.


« Hrm. »

Dane grogne, et grimace ; se lève par réflexe, alors que le groupe arrive.
Il redresse son visage, jusque-là fixé sur le sol, pour mieux les voir – et se fige, quand il entrevoit alors le groupe.
Non, pense-t-il ; non, ce n’est pas possible, ce n’est pas…


[color=grey] « P’tain. »[/i]

Si ; c’est elle.
C’est bien elle, plus bas.


« Bordel. »

En se relevant, en relevant la tête, son regard a embrassé la salle sous lui… et il l’a vu ; elle.
La fille de Wall Street.
La Mutante – celle qui l’a empêché d’arrêter le Fléau, celle qui peut se régénérer et créer des lames avec ses os… celle qui l’a blessé, surtout.
Elle.


« Rah. »

Une boule de colère bondit dans son estomac, et son corps se crispe ; elle, donc.
Ça l’énerve.
Ça l’énerve, qu’elle soit ici. Ça l’énerve, qu’elle ose se montrer en public. Ça l’énerve, qu’elle semble aller si bien… alors qu’il a encore mal, alors qu’il se sent si seul.
Ça l’énerve.
Et… ça l’inquiète, aussi. La Confrérie ferait-elle quelque chose ici ? Faut-il s’attendre à une attaque ? Il l’ignore… et ça l’inquiète.

Sans un mot, Dane quitte sa place et bondit hors de son rang. Il plonge dans la foule, puis dans les escaliers ; et passe non loin de Jessie, en dévalant les marches.
Direction le bas, en fait. Direction le sol.
Direction sa cachette… et ce qu’il y a laissé !

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 80
» ma tête : Megan Fox
» association : La Confrérie
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Mar 13 Nov - 16:48
Le moment fatidique est arrivé, le groupe fait son entré sous les cris déchainé des fans venus en nombre ce soir. Se sont les dernières dates, la salle est bondée à craquer. L'ambiance est survolté. Jessie à les frissons en les voyant faire leur entrée. Pour elle, se sont de vrai rockeur pas comme cette daube qui parcourt la radio. Des musiciens qui jouent sur scène et qui n'hésitent pas à mouiller leur tee shirt en se déchainant. Elle n'hésite pas à dresser sa bière et à exprimer son bonheur d'être là jusqu'à ce que ses yeux fusent attirer par un mec dévalant les escaliers comme si il avait le feu aux fesses. Cette allure, ce visage lui semblait familier mais pourtant, elle n'arrivait pas à mettre un nom dessus. Une connaissance peu être ? Récente ? Elle mit enfin un nom sur ce visage. Pétrifier sur place malgré l'ambiance infernale, elle n'en revenait pas ses yeux.

- "Nonnnnnn !, non, non... nonnnnn, non, non, non, nonnnnnnnnn !"
Grogna elle sans que cela ne gêne personne vu le vacarme engendré lorsque le groupe commença à jouer.

Ho putain, c'est l'Avenger ! Le mec avec l'épée étrange. Qu'est ce qu'il fait là ? S'interrogeait t'elle inquiète.
Soudain son cœur s'emballe, la main sur le front elle balaye la salle du regard à la recherche d'un potentiel danger mais il y a tellement de monde. Il m'a pisté. Il veut me coincer ? Hé ho, je suis innocente je n'ai rien fait d'immoral récemment. Bon, ok ce matin j'ai flingué un violeur d'enfant mais ça ça ne compte pas. C'est un service public que je rends. Merde ! Je suis mal barré. Soit je reste là à attendre qu'on me cueille comme une fleur soit je prends le taureau par les cornes et j'attaque. L'attaque étant la meilleur des défenses.  


Sans plus attendre, Jessie se dirigea vers l'allée centrale et commença à descendre les escaliers doucement un à un sur ses gardes les poings serrés et l’œil vif sur "Enter Sadman" un titre célèbre de Metallica.
Sans savoir ce qui allait l'attendre, préférait affronter l'inconnu plutôt que d'attendre son sort. Jessie arriva au sous-sol. Là où Dane se précipita. Légèrement moins bruyant, elle était à l'affut de chaque bruit perceptible. Elle longea un grand couloir.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 166
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 3 - Humain entraîné supérieur

Mar 13 Nov - 17:24
Dane ignore que Jessie le suit.
Mais il s’en doute.

En descendant un escalier proche d’elle, peu discret mais le plus rapide pour atteindre son objectif, il avait conscience que la probabilité qu’elle le voit était grande ; il a intégré cette donnée, ce risque.
Et il agit en conséquence, en prenant plusieurs décisions à la minute… et en veillant à en prendre certaines bonnes, plutôt qu’uniquement des moins pires.

Alors que la jeune femme échappe entièrement à la foule, et s’enfonce dans les profondeurs du Madison Square Garden, Whitman passe à l’action.
Et ça se fait entendre, d’un coup.


HUHIN-HUHIN-HUHIN-HUHIN-HUHIN-HUHIN-HUHIN


Une alarme.
Il a déclenché une alarme… qui se répercute dans toute la salle.

L’effet n’est pas immédiat, car la musique couvre d’abord la sirène ; mais, dans un moment plus bas, l’alarme est entendue – et la réaction est directe.
Surprise. Incompréhension. Peur.
Panique.
Foule en panique, surtout.

Les organisateurs tentent de gérer, de faire au mieux ; ils n’y arrivent pas.
Les spectateurs se pressent, se précipitent en dehors de leurs places, et tentent de trouver rapidement une sortie. Le spectre des attaques terroristes demeure très présent, et la terreur tenaille les tripes de tout le monde ici.

Les cris, hurlements et mouvements de foule sont constants ; la panique règne.
Partout… ou presque.

Pas dans le sous-sol, en tout cas.
Pas chez Dane Whitman – qui a récupéré son sac, placé discrètement dans les fondations avec l’accord des organisateurs ; la carte des Avengers a aidé.
Il en a sorti… l’Epée d’Ebène.
Qu’il manipule, aisément, avec souplesse, alors qu’il marche lentement dans le sous-sol ; vers la foule. Non.
Vers elle.


« Bonsoir. »

Il la voit – il la sent, plutôt ; et il s’arrête.
Au milieu d’un couloir sombre. Vêtu comme un fan. Armé uniquement de sa lame.
Seul. Sans protection.
Mais… armé. Et déterminé à agir pour l’arrêter, elle ; quoi qu’il en coûte.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 80
» ma tête : Megan Fox
» association : La Confrérie
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Mar 13 Nov - 19:37
Toujours sur mes gardes, j'avance lentement le couloir est sombre, juste quelques plafonniers clair mais très faiblement. Je retiens ma respiration pour être à l'affût du moindre bruit suspect qui pourrait me prévenir d'une éventuelle menace, Dane ou bien les flics. Rien, je m'enfonce encore dans ce couloir sans fin puis je décide de bifurquer à droite qui mène encore sur un long couloir. Je continue ma progressions quand soudain.

HUHIN-HUHIN-HUHIN-HUHIN-HUHIN-HUHIN-HUHIN

Putain, il a enclencher l'alarme, je suis sur que c'est lui maintenant ! J'aurais dû filer au lieu de jouer les curieuses. Merdeeeeeeee. Bon tant pis, il est encore temps, je me casse, je passerais inaperçue dans la foule en mouvement.
Je décide de tourner les talons mais oh stupeur, il est là. Droit devant moi bloquant le passage et armé de sa fameuse épée. Putain mais qu'est ce que je lui ais fait ! Ha oui c'est vrai...Il n'a pas apprécier que je le plante avec une de mes dagues en os. Il est rancunier le bougre.

Jessie eu le souffle couper sous l'effet de surprise. Lorsqu'il la salua. Elle ne réagit pas tout de suite. Elle l'observa minutieusement, le jaugea de façon à savoir si il était moyennement vénère ou vénère en puissance. Et au vu de son regard il était plutôt vénère en puissance.

-"Bonsoir, oh Chevalier Noir" Dit elle ironiquement le sourire jusqu'au oreilles.

-"Ne me dit pas que tu es venus ce soir en civile voir le concert ?" Ajouta elle, plus décontracté en posant une main sur sa hanche et l'autre en pointant sa tenue relax de fan.

-"Quelques choses me dit que tu ne t'attendais pas à me voir...Je me trompe ? Lança elle sur d'elle.

-"J'en déduis, que c'est toi qui a déclenché l'alarme et pourquoi ? On peut faire comme si on ne s'était pas rencontré et chacun part de son côté ? Qu'en pense tu ? Mon beau est prompt chevalier ? Surenchérie Jessie en le flattant espérant régler ça vite fait.

-"Regarde ! Moi aussi je suis venue au concert en tant que civile et non en tant que Confrériste." Affirma elle en lui prouvant ses dire en lui montrant sa tenue.

-"Je ne sais pas ce que les Avengers t'ont dis à mon sujet mais ils se trompent. Je suis une fille sympa. Finit elle de plaider sa cause avec son air malicieuse et innocente.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 166
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 3 - Humain entraîné supérieur

Mer 14 Nov - 10:38
Dane demeure fixe, figé au milieu du couloir souterrain, abandonné par les spectateurs qui s’enfuient – ailleurs, heureusement.
Il ne bouge pas, ne réagit pas. Il continue de regarder Jessie, en faisant passer sa lame entre ses mains ; avec une maîtrise totale, terrible.


« Les Avengers ne m’ont rien dit sur toi. »

Sa voix est lourde, froide.

« Tu ne les intéresses pas assez, pour être un sujet de discussion. »

Une petite pique, assez basse ; mais il n’a pas mieux en stock.

« Mais j’ai lu ton casier – ton dossier, ce que les autorités ont sur toi. Et… je t’ai vu, je t’ai vu faire. Je t’ai senti faire. »

La blessure subie le tire toujours ; il ne le pardonne pas.
Même s’il fait fi, surtout, du peu d’informations trouvées sur l’ennemie. Celle-ci n’a cependant pas à le savoir.


« Ne nous mentons pas : tu es une Mutante, et tu as souffert, ce que je regrette ; mais tu as choisi d’être une Confrériste – et je ne peux l’accepter. »

Dane prend une grande inspiration, et pose tous ses doigts autour du manche de son Epée d’Ebène.

« Je ne t’ai pas cherchée – je t’ai trouvée par hasard, ici ; car, oui, j’apprécie ce groupe… comme toi, apparemment.
Mais si je salue tes goûts – ça n’est pas suffisant pour tirer un trait sur ton passif. »


Sa mâchoire se crispe, comme ses muscles.

« Rends-toi… et tout se passera bien. »

Elle ne le fera pas, il le sait ; mais il doit lui laisser une chance.
Au moins pour pouvoir justifier qu’il l’a fait, quand ça aura mal tourné…

Au loin, les spectateurs continuent de fuir, de disparaître. La panique demeure, mais est jugulée par les forces de sécurité ; la situation est gérée, même si les forces de police arrivent à peine.
Jessie et Dane ont plusieurs minutes devant eux.
Nul doute qu'ils sauront comment les occuper ensemble...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 80
» ma tête : Megan Fox
» association : La Confrérie
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Jeu 15 Nov - 11:54


La foule continue d’évacuée mais pendant ce temps deux individus reste de marbre au sous sol. Ils semblent régler leur compte.

Dane joue de sa lame avec un air sévère. D’ailleurs, je ne pourrais dire le contraire car je ne l'ai jamais vu autrement. Lors de notre dernière rencontre, il n'était pas déjà très marrant. Je le trouve un peu trop coincer, il faut qu'il se détende.
Il prend tout trop au sérieux.

Enfin, Dane dédaigna lui répondre. Mais Jessie ne s'attendait pas à autant de froideur. Sa répartie ne lui plait pas beaucoup, il l'a offensé et d'ailleurs sa  s'en ressent. Son visage se décomposa, vexé elle haussa un sourcil et tenta de contenir ses émotions en se mordant la lèvre inférieur. Elle le laissa continuer sur sa lancé avant de lui cracher pleinement ses pensées.

Puis elle quitta son air sérieux pour arborer un large sourire lorsqu'il aborda ou plutôt sous entendu sa blessure qu'elle lui infligea lors de leur dernière rencontre.


-"Ho mon cher, j'aimerais te dire que j'en suis désolé mais ce n'est pas le cas. Car tu ne m'a pas laisser le choix !"Commença elle sur un ton léger pour finir en haussant le ton écrasant ses mots.

-"Ce jour là, moi à la base, j'étais sensé aller dans une grande boutique me faire plaisir en achetant un sac de luxe et après un coup de téléphone de Magnéto, je me retrouve à devoir aller récupérer Le Fléau parce qu’il fait des siennes. Du coup, je suis intervenue pour sauver la situation et non pour l’envenimer. Tu fais ton jugement uniquement sur les apparences et on sait très bien qu'elles sont trompeuses." Dit elle impassible en soutenant son regard bleu azur dans celui de l'Avenger.


Puis lorsqu'il évoqua ses souffrances, il toucha à une corde sensible qui ébranla un peu la mutante. Son regard provocateur fuit et se fit plus affligé voir innocent, avec même une larme à l’œil prête à s'écouler. Elle baissa son regard repensant en quelques secondes aux grandes lignes de sa vie tumultueuse. Des pertes, des tortures, du vide, de l'incompréhension, de la colère. Et c'est dans ce calme tendu qu'elle resta figé écoutant Dane le regard paralysé par la colère, la boule au ventre grandissante, rongé par la  haine et excédé par ses paroles.
Tout s'embrouilla subitement. Sa respiration s'accéléra, sa mâchoire se crispa, elle était comme un fauve prête à bondir sur sa proie. Il suffisait d'un rien pour qu'elle sorte de ses gonds.


Puis ce fut la goutte d'eau qui fait déborder le vase lorsqu’elle entendit ses mots résonner dans sa tête. "ça n’est pas suffisant pour tirer un trait sur ton passif. » « Rends-toi… et tout se passera bien. »Il n'en fallait pas moins pour réveiller la bête qui sommeillait en elle. Finit, les plaisanteries, finit de tourner en rond puis elle essuya ses larmes.

-"Me rendre moi ? Pour pourrir dans une cage ? Tu te fou de moi ! Tu ne vaut pas mieux que les autres." Lanca elle nerveusement, un sourire un coin en commençant à piétiner d'un pied à l'autre sur place.

-"Tu n'es pas un chevalier. Tu es un exécuteur." Ajouta la mutante en faisant bien attention à appuyer sur chaque mot de façon a amplifier ses paroles.

-"Tu veux me coffrer ? Ok, alors attrapes moi. Que la partie commence." Proposa Jessie sur d'elle à Dane, maintenant armer de ses dagues en os en main et de sa hargne.

La sortie étant derrière lui, elle tourna les talons et prit la fuite longeant le couloir, courant à toute hâte, cherchant une autre sortie sur la salle. L'alarme sonnant encore vigoureusement. A un virage à droite, elle en profita pour lancer une série de projectile à Dane pour ralentir sa course.





avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 166
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 3 - Humain entraîné supérieur

Jeu 15 Nov - 14:47
Dane Whitman est déterminé, et terrible. Il a pris sa décision.
Il ne la laissera pas partir.
Il ne la laissera plus partir, quoi qu’il arrive.


« Je m’en fiche. »

La réplique est froide, sèche, terrible.
Définitive.


« Le Fléau, Magneto… ce sont des criminels ; comme toi. »

Ses doigts se resserrent fortement sur le manche de l’Epée d’Ebène.

« Je… compatis, à la condition des Mutants. Je peux imaginer, pourquoi on peut avoir des réactions agressives, violentes ; criminelles. »

Il pousse un profond soupir, puis secoue la tête.

« Mais… je sais que ce n’est pas une obligation. »

Sa mâchoire se crispe.

« Et… je ne pardonne pas, à ceux qui s’associent aux criminels. »

Il est dur, terrible ; mais ses six années dans le Passé l’ont poussé à adopter des méthodes dures, brutales, pour survivre.
En combat, il n’y a pas de gris : il y a les bourreaux, et les victimes.
Et Jessie, même s’il l’a été, n’est pas une victime pour lui.


« Je… »

Whitman est surpris, cependant, quand il entrevoit… une réaction, chez elle ; une émotion.
Une tristesse.
Son armure mentale se fissure, devant cette vision, devant ce moment de sincérité et d’humanité chez elle. Il esquisse une grimace, commence à douter – mais il est trop tard.
Jessie a craqué. Jessie explose.


« Ha ! »

Jessie hurle, menace, promet le pire ; puis passe à l’action.
Elle s’enfuit.
Elle se retourne, elle part, elle court. Elle se précipite en arrière, elle veut mettre de la distance entre elle et lui – mais elle s’est armée, aussi.
Avec ses pouvoirs, elle a créé des armes… qu’elle transforme en projectiles, qu’elle n’hésite pas à utiliser. Contre lui.


« Hrm. »

Dane grogne, alors qu’il court pour la suivre. La blessure le tire, mais il prend sur lui et se projette à sa suite.
Il n’est plus très loin d’elle… quand elle lance ses armes ; quand elle tente de l’atteindre.
Il semble être surpris, mais utilise son Epée d’Ebène pour se défendre – parer, bloquer, stopper ; se protéger.


« J’viens pas t’exécuter. J’viens t’empêcher d’causer du mal aux autres ! »

Il hurle, et continue de s’avancer ; avant de s’arrêter.
Pour appuyer sur un gros bouton.
Pour… éteindre la lumière.
Pour plonger tout le souterrain dans les ombres. Et commencer la suite, alors…

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 80
» ma tête : Megan Fox
» association : La Confrérie
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Lun 19 Nov - 14:53
Jessie a les sens en alerte maintenant que Dane à plongé le souterrain dans l'obscurité. Le dos plaqué contre un mur, la mutante reprend son souffle et réfléchit à comment se sortir rapidement de cette situation avant que les flics rappliquent.

Il veut gagner du temps, pour me coincer. Je ne vais pas lui faire ce cadeau. Merde, pour une fois que je suis venue pour me distraire et non pour autre chose et lui il arrive tranquille et veut me mettre des bâtons dans les roues. Ce mec est un fou furieux. Pas le choix, il veut le contact physique, il va y goûter à ses dépens.

Jessie attend de pied ferme son assaillant. Les poings serrés. Prête à cogner fort, prête à faire couler le sang. A cette occasion, Jessie créa sur ses articulations des protections. Ses coudes, ses genoux sont bien plus fort, renforcés par une coque osseuse visible sur ses coudes vu qu'elle est en tee shirt. Elle bloque sa respiration pour la ralentir au minimum, non pas pour se rendre imperceptible mais pour se concentrer au maximum. Et cette sirène qui n'en finit pas n'arrange pas les choses.

Il vient m’empêcher de causer du mal aux autres dit il ? Baliverne ! Il vient m’empêcher de m'amuser et là ça commence à bien faire. Il ne m'interdira pas de faire ce que je veux, il ne m’interdira pas de vivre pensa elle furieusement.

Soudain, toujours le dos plaqué au mur, dans un virage, Jessie aperçoit le bout de la lame de l'Avenger. Il est là, ça y est il approche. L'adrénaline monte, l’œil vif, la mutante est bien déterminée à le faire payer de bousiller à chaque fois ses plans. La mutante, se jeta sur Dane brutalement de façon à le plaquer sur le mur opposé, l'immobilisant quelques secondes. Sans plus attendre, elle lui asséna une droite dans la mâchoire et une autre là où ça fait mal (non, non pas là ou vous penser) mais là où ça lui fait mal, c'est à dire dans le flanc là où elle lui avait planté un projectile en os réveillant ainsi une vive douleur.

Elle ne lui laisse aucun répit, le combat au corps à corps, ça lui parle. A force d’acharnement, d'un travail répétitif, les mouvements sont devenus instinctifs. Et à force de cogner à coup de genou dans le flanc, elle réussit à le désarmer, l'épée tombe au sol, Jessie l'écarte de son possesseur à coup de pied.


-"Montre moi un peu ce que tu vaux sans ton épée". Défia Jessie tête baisser, le regard sombre.

-"N'aie pas peur de cogner fort, j'ai la tête dure". Ajouta Jessie sur une pointe d'humour.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 166
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 3 - Humain entraîné supérieur

Lun 19 Nov - 15:04
« Hughn. »

Dane grogne ; il a mal.
En s’avançant dans le couloir évidemment sombre, il sentait… il savait que cela arriverait. Qu’elle lui tomberait dessus, le frapperait, s’en prendrait à lui et aurait l’avantage.
Il le savait ; il s’est préparé pour.


« Humf. »

Le crochet au visage fait mal, et percute sa lèvre inférieure ; qui éclate, sous l’impact.
Aïe.


« Ack. »

Le coup au flanc est vicieux, presque sale dans sa démarche ; mais efficace.
Ses mains s’engourdissent, sa respiration s’accélère. Un crachat sanguinolent s’échappe de sa gorge, alors que des étoiles apparaissent devant ses yeux.
Ça fait vraiment mal.


« H… ha… »

La suite est difficile, pleine de douleurs ; mais aussi d’humiliation, car l’autre le désarme, fait chuter sa lame, et la renvoie sur quelques mètres.
Avant… de parler. Avant de le provoquer. Avant de glisser quelques mots.
Avant de commettre une erreur.

Whitman peut l’identifier, maintenant ; la localiser.
Et frapper.

Sans attendre, sans répliquer, il récupère un élément dans son dos – et plonge, sans remords, son couteau dans le ventre de Jessie ; en plein vers le foie de la jeune femme, afin de le percer, de l’ouvrir, et de laisser la bile se déverser dans son corps… à l’intérieur de son corps.
Elle s’en remettra, il le sait maintenant – mais ça fera mal.
Et c’est exactement ce qu’il veut.


« Rah. »

Il grogne, légèrement, et lâche la lame dans Jessie ; puis enchaîne.
Malgré la douleur, il se projette sur le sol, roule – et récupère l’Epée d’Ebène, qui n’était pas très loin ; une bonne chose.
Sans attendre, le Chevalier Noir se redresse et, accroupi, tourne sur ses bottes – pour fixer Jessie ; pour l’entrevoir, la deviner à moins de deux mètres.
A portée de bras. A portée… de lame.


« HA ! »

Il agit, alors.
Sans attendre. Sans hésitation. Sans remords.
Profitant de la diversion provoquée par la douleur du poignard dans le ventre, Dane lève son Epée d’Ebène, qu’il tient fort entre ses mains ; et plonge le bout, pointu, dans le torse de Jessie.
Pour lui percer la chair ; pour s’enfoncer dans la cage thoracique, pour anéantir la trachée, pour couper les bronches, pour fracasser les vaisseaux sanguins et les organes.
Pour la tuer… même s’il sait que ça n’arrivera.
Mais, encore une fois… ça fera mal. Ça la bloquera. Ça l’énervera, peut-être.

Et alors qu’il récupère la lame, et se maintient en position défensive, Whitman esquisse un léger sourire ; c’est ce qu’il veut. Sa colère. Sa fureur. Sa folie.
Pour en profiter… contre elle.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 80
» ma tête : Megan Fox
» association : La Confrérie
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

Lun 19 Nov - 19:16
Jessie jubile pendant un brève moment, très brève car Dane agit avec surprise. Le pensant au plus mal, au plus bas, rué de coups, le gaillard ayant encore quelques ressources répliqua sans hésitation. La mutante ne vue rien venir, éblouit par la colère. Il lui enfonça son poignard dans l'abdomen violemment. Paralysé par la subite douleur, la mutante reste pétrifiée, plier en quatre. Immédiatement, elle amène ses mains à sa blessure soudainement ensanglantée. Abasourdie mais toujours debout, ne se préoccupant pas de Dane pour le moment, elle empoigne ce couteau et le retire doucement le laissant tomber au sol. Son pouvoir auto guérissant fera le reste.

Putain... l'enfoiré, je vais le tailler en morceaux songea la mutante blessée dans la chair et dans son égo.

Mais avant que Jessie ne lève la tête, avant qu'elle ne se redresse, pour faire face à son adversaire, Dane frappe encore et l'embroche férocement de sa lame, de sa précieuse lame l'Ebène. Le coup est rapide et franc. Jessie lâche un râle de douleur puis un autre lorsqu'il retire son épée de sa poitrine. A ce moment là ses jambes flanchent et Jessie s'écroule au sol. Ce deuxième coup ajouté au premier ébranle Jessie. Gisant au sol, Jessie est au plus mal, le temps que ces blessures guérissent. Elle gémit sous l'infernale douleur incessante. Ca fait toujours aussi mal. Etendue sur le sol, les entrailles en vrac, elle peine à déglutir. Les secondes paraissent des heures, affaiblie, elle crache du sang pour le bon plaisir de Dane.  Dans le coltar, elle jette un œil défaillant sur Dane et son épée. Et pendant quelques secondes furtives, le temps que ses blessures guérissent, son esprit vagabonde, elle songeait à toutes les victimes que sa lame avait croisées. Désormais, elle pouvait l'ajouter à sa liste mais malheureusement pour elle, elle en survivrait.

Se sentant en voix de guérison, Jessie reprenait ses esprits. Il l'attendait de pied ferme. Pas encore au top de sa forme mais assez, elle décida de rouler au sol pour gagner de la distante. Elle se redressa difficilement pour faire face a Dane. Yeux dans les yeux, se mordant la lèvre inférieure vigoureusement comme pour retenir sa colère, elle finit par éclater en fou rire. Un fou rire nerveux en remarquant son tee shirt troué et immaculé de sang.

-"Salaud...salaud !" Lanca elle agacé.

Maintenant rétablie, elle l'observe, je jauge le sourire en coin. Ses plaies sont maintenant refermés et guéries, plus aucune trace visible quant à Dane...Ce n'est pas son cas, il doit dérouiller un max.

-"Pas mal." Avoua Jessie.

Elle recula pas à pas tout en le fixant du regard. Grimaçant, elle cracha un reste de sang désagréable puis s'essuya la bouche. Elle voulait le déstabiliser. Elle se sentait à l'étroit ici, en mauvaise posture. Lui, il avait sa lame. Elle recula encore dans la pénombre du couloir de ce sous sol. D'abord lentement avec des pas retenus puis davantage plus rapides en l'invitant à le suivre par sa gestuelle des mains.  Puis d'un coup, elle prit la fuite, pour en finir avec ce couloir sombre et déboucha sur une autre sortie donnant sur la salle désormais vide. Ha enfin, de l'espace pour exercer sa revanche. Maintenant, au meilleur de sa forme, Jessie bondis sur un rang de sièges et s'apprête à lancer une rafale d'épines osseuses sortant aussitôt de ses avants bras les unes après les autres. Dane en est la cible, il va sortir sous peut. Il ne pourra pas toutes les éviter. Elle l'espère.

-"Foue moi la paix le bleu." En référence à sa récente intégration chez les Avengers."
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 166
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 3 - Humain entraîné supérieur

Hier à 9:28
Les coups ont porté – mais Jessie s’en remet.
Il s’y attendait.


« Hrm. »

Dane grogne, en maintenant la pression de ses doigts autour du manche de son Epée d’Ebène. Attentif, sûr, concentré… prêt à agir, et surtout à se défendre, dès que l’ennemie enclencherait sa réplique ; sa contre-attaque.
Il a conscience qu’il risque de ne pas la supporter, de ne pas tenir – mais il n’a pas le choix.
Il doit résister, et espérer pouvoir profiter de la colère et de la déconcentration de la jeune femme, afin de mettre un terme à tout cela. Afin de l’arrêter.
Afin de stopper ses actes, criminels et violents.


« Hem. »

Mais… il doit avouer une légitime surprise, à la réaction de Jessie.
Car elle ne fait pas ce qu’il a prévu.

Ho, évidemment, elle hurle – elle l’insulte, après s’être rétablie. Puis glisse un petit commentaire, qui se veut provocateur… et qui l’est, c’est vrai.
Puis… elle recule. Et s’en va.
Elle s’en va, oui.

Alors que Dane pensait qu’elle bondirait sur lui, Jessie déjoue les pronostics, crache une glaire sanguinolente dans sa direction… puis fuit.
Elle s’échappe, dans le couloir obscur, et file ailleurs ; vers le cœur de la salle de spectacle, dans le Madison Square Garden, désormais vidé de toute personne – de toute vie.

Ailleurs, les secours arrivent à peine, et la police s’installe ; ils ont encore du temps.
Mais de moins en moins, aussi.
Il va devoir agir, alors. Vite.
Vite… et bien.


« Maligne. »

Lentement, Dane s’avance – mais pas dans la direction prise par Jessie.
Ses blessures le tirent encore, les coups subis piquent, mais il tient ; il tient encore, et entend continuer le temps qu’il le faut.

Plus loin, Jessie glisse un nouveau commentaire, alors qu’elle se réfugie dans les gradins, sur un rang de sièges ; prête à lancer ses projectiles, ses armes.
Ce qui est malin, oui. Ce qui pourrait fonctionner… si elle n’avait pas parlé ; si elle n’avait pas signalé sa localisation, par cette provocation de plus. De trop.

Sans un mot, Dane évolue, et s’avance – mais loin de là où il devrait être.
Plus bas. Il se trouve plus.
Il se trouve… sous les gradins, sous les sièges ; sous la structure. Dans les micro-couloirs, qui font les liens et où les agents de nettoyage peuvent récupérer les ordures.

Dane se place, là ; silencieux et calme. Avant de lever son bras – avant d’abattre son bras ; à plusieurs reprises.
Sur la base des gradins. Sur la base des sièges… où se trouve Jessie.


BRAAAAAAHOUUUUM

Un bruit de fin du monde se fait entendre… alors que l’aile entière des gradins où se trouve Jessie s’écroule ; car Dane, armé de l’Epée d’Ebène, a coupé les fondations – et a provoqué leur chute. Leur écroulement.
Tout s’effondre. Tout tombe. Tout chute.
Tout s’écroule… avec Jessie, au milieu ; et sur elle, au fond.

Whitman grimace, en courant, pour éviter les chocs – mais il sourit, aussi.
Si tout fonctionne, elle sera piégée, bloquée ; à sa merci.
Alors, tout sera possible. Alors, tout sera plus simple. Alors… il pourra en finir.

Contenu sponsorisé
GÉNÉRAL.
POUVOIR.

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Avengers RPG :: Welcome to the Game :: New York :: Manhattan-