N-Y, OCT / NOV 2018
MÉTÉO : La neige s'est installé sur la ville. Tout comme le froid, une légère brise fraîche. De temps en temps un peu de pluie ou un peu de soleil au travers des nuages blancs. L'hiver s'est installé.

NEWSLETTER DE DECEMBRE 2018



+ 100 $ ▬ Pour le groupe AVENGERS
+ 50 $ ▬ Pour les groupes VILAIN et X-MEN

» SALES du 01.12.18 au 03.01.19

» INTRIGUE #1 Secret Wars

» MISSION #1.3 Save Christmas inscription ouverte jusqu'au 7 déc.


 :: Welcome to the Game :: New York

Le Chevalier et le Sorcier [Dr Strange]

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 194
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 3 - Humain entraîné supérieur

Mer 5 Déc - 12:03
« Hrm. »

Dane Whitman grogne, alors que le vent s’acharne sur son visage.
Il pleut. Il gèle. La nuit tombe.
Pas un temps pour sortir dehors, clairement ; mais c’est bien pour cela qu’il a décidé de sortir du Complexe des Avengers, sortir également de sa chambre d’hôtel – pour y aller. Pour aller dehors. Pour se confronter à cette météo terrible.
Pour se faire mal.


« Hemf. »

Il grimace – mais il continue.
Il sait qu’il aurait dû prendre un parapluie, mais… ça aurait été une aide ; ça aurait été un soutien, pour lui. Et il ne le veut pas.
Car il veut se faire mal.
Car il veut souffrir ; souffrir pour ce qu’il a fait. Ce qu’il est.

Ses pas le mènent dans tout New York, et il perd autant la notion du temps que de l’endroit où il s’en trouve ; il ne s’y intéresse plus.
Il… il a cédé. Il lui a cédé.
A l’Epée d’Ebène.

Emmitouflé dans un manteau long et sombre, vêtu à peine d’un pull, d’un pantalon simple et de bottes, il a refusé de protéger son crâne, malgré la pluie battante ; il s’en fiche.
Il la sent. Il la tient, par-delà le tissu.

L’Epée d’Ebène ; la lame maudite, qui a été autant sa meilleure alliée que sa pire ennemie depuis plus de six ans, maintenant.
L’Epée d’Ebène ; l’arme forgée par les Nains des étoiles pour Asgard, utilisée par un guerrier, qui est mort en la tenant à la main. Sans que l’on sache pourquoi, la lame a alors pris une forme de conscience – et a développé une influence et un appétit. Pour le sang, la Mort.
L’Epée d’Ebène ; celle qu’il a découverte dans le château de ses ancêtres, dont il avait hérité et pour qui il avait fait le voyage jusqu’en Angleterre, lui le jeune génie de Stark Industries. Celle qui l’a amené dans le Passé, à la fin du XIIe siècle, où il a passé une demi-douzaine d’années à tenter de… survivre. Tout simplement survivre, physiquement et psychologiquement.

Mais cela a changé ; il n’y arrive plus.
Il perd pied.
Même s’il est revenu au Présent, même s’il a été aidé par quelques-uns pour retrouver un semblant d’existence, même s’il a intégré les Avengers… cela ne fonctionne pas.

Il échoue. Il échoue dans ses démarches. Il échoue dans ses tentatives, de bien faire.
Il échoue… dans ses actes d’héroïsme.
Et il échoue, surtout, face à l’influence de l’Epée d’Ebène – qui l’a poussé ; qui l’a influencé. Qui l’a perverti, et il n’arrive pas à y réchapper.


« Mais… »

Dane s’arrête, cependant, et relève les yeux.
Quelque chose. Quelque chose l’attire, ici ; quelque chose le choque.
Quelque chose… qu’il voit.
Mais quelque chose qu’il ne devrait pas voir.



Un bâtiment ; un bâtiment immense, ancien, puissant et impressionnant.
Mais… qui ne devrait pas être là.
Dane ne sait pas pourquoi, ni comment – mais il le sent, il le sait ; il ne devrait pas être là.

Quelque chose se passe, clairement… et il est perdu, encore.
Mais il agit.
Mais il s’avance. Mais il monte quelques marches. Mais… il toque.
Et espère une réponse.
Même s’il ne sait pas pourquoi ; même s’il craint le pire.
Même s’il craint de s’enfoncer, encore, dans les ténèbres…

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 14
» ma tête : Benedict Cumberbatch


» association : Illuminatis
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 5 - Connaissance parfaite
» appartenance: 6 - Humain avec aptitude magique

Mer 5 Déc - 17:48
Le chaudron du cosmos. Un des artefacts les plus mystérieux du Sanctuaire et des plus exposés aussi. Il se trouve au hall d'entré, assez proche ds escaliers menant à l'étage. Pourquoi il est encore là, me demanderez- vous? Une chose que j'ai apprise en passant du temps dans cette demeure, c'est qu'il ne faut rien déplacer sans raison. Et par "raison", j'entends une justification leur étant propre ou propre à un contexte les concernant.

Les initiatives personnelles ici ressemblent à l'attaque d'un virus étranger dans un corps humain et je n'ai aucune envie d'être pris pour cible par les anti- corps du Sanctuaire, quelles qu'ils soient. Je ne les ai jamais vus, mais je sais qu'ils existent. Ils peuvent être sous forme physiques comme des créatures ou simple l'artefact qui réplique, ou conceptuel comme une malédiction ou un destin contraire. Il faut apprendre à vivre avec et respecter le Saint des Saints si on veut y survivre.

Aujourd'hui encore, la matinée fut rude. Des braconniers magiques qui ont trouvé malin de refourguer des créatures du multivers contre des mallettes de billets. Ils ont bien ri en voyant leurs liasses se changer en moineaux allant directement se présenter aux portes des associations caritatives en difficulté. Non, je plaisante, ils n'ont pas ri du tout. Moi j'ai ri et de bon coeur, dans mon coeur plus précisément. Me voilà donc rentré, mais à peine ai- je mis mes gants en me dirigeant vers les escaliers, que le chaudron du cosmos s'agite. Il ne s'est jamais agité.

Je m'approche prudemment et jette un oeil à l'intérieur. Lentement, une image se forme dans le récipient, à la place du gouffre habituel qui semble pourtant te dévorer de l'intérieur et de l'extérieur. Il a fallu que Wong prenne son congé aujourd'hui, je n'ai aucune idée de ce que je dois faire dans ce genre de situation! Je me contente de fixer l'image qui s'éclaircit jusqu'à montrer un jeune homme évoluant à une époque médiévale. Je ne le connais pas et il ne doit probablement pas me connaître.

Je ne sais pas si ces événements se déroulent dans mon passé ou dans un univers alternatif coincé à l'âge obscur. Dans tous les cas, j'observe attentivement ce qu'il se passe et analyse en silence. Je déduis de ce que je vois que ce sont les croisades, au XIIème siècle. L'homme que je suis tiens une épée que je peux sentir comme extrêmement maléfique. Il se nourrit de la noirceur de son porteur, avant de le nourrir à son tour. Ce cercle vicieux s’amplifie de lui- même, jusqu'au point de non retour.

Pourquoi ce maudit chaudron me montre une chose pareille, si je ne peux pas l'arrêter? C'est du passé, cet homme est mort depuis des siècles maintenant, probablement en Israël, sur le champ de bataille. Mais je me surpris à retrouver espoir et me montrer plus impliqué en découvrant les aventures de cet homme devant lutter avec cette arme maudite et ses valeurs. Mon respect s'est définitivement installé en le voyant affronter ses compatriotes pour protéger des civils innocents. Quelqu'un qui ne suit pas stupidement les ordres est bon.

Six ans plus tard, il est toujours aussi héroïque, il fait ce qui est en son pouvoir pour maintenir l'équilibre dans ces terres étrangères. Je sais maintenant à force de le regarder qu'il vient du futur et comprend peu à peu pourquoi le chaudron me montre ces événements. Je dois aider cet homme, il est même probablement déjà à ma recherche. Tout s'arrête avec la rencontre d'une femme mystérieuse dans un cercueil de verre, puis reprend dans le passé, racontant l'histoire de la lame que c héros porte. Elle datte de l'époque de Camelott... Non, de bien plus loin encore, à l'âge d'or d'Asgard.

Soudain, on toque à ma porte. Personne ne toque jamais à ma porte. Je m'y dirige prudemment et l'ouvre pour constater que c'est l'homme du chaudron qui me fait face.

"Tu es le Chevalier Noir. Entre, nous devons parler."

Je repars dans l'autre sens en laissant la porte ouverte, elle se refermera quand l'étranger entrera. Nous nous téléportons alors dans ma salle de consultation, assis sur nos fauteuils respectifs d'hôte et d'invité, face à face.

"Je suis le docteur Strange et je suis le sorcier suprême de cette dimension. Tu viens très probablement à cause de l'arme que tu portes et qui te ronge de l'intérieur? Sais- tu ce qu'elle est et d'où elle vient? Connais- tu son histoire?"

Toujours commencer par le commencement. Et si cet homme n'est au courant de rien, je n'aurais qu'à rabâcher ce que j'ai vu, avec plus de théatralisme pour entrer dans le rôle.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 194
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 3 - Humain entraîné supérieur

Jeu 6 Déc - 11:44
« Hrm. »

Dane Whitman grogne, quand ses pas l’amènent à l’intérieur du bâtiment.
Il ne sait pas ce qu’il fait ; non.
Il ne sait pas pourquoi il fait ce qu’il fait, plutôt.

Même s’il a conscience d’être mal, d’être dans la tourmente à cause de l’Epée d’Ebène, suivre ainsi des sensations mystérieuses n’est pas son genre ; pas entièrement.
Il ne sait pas pourquoi il a identifié cet endroit – pourquoi il sent qu’il ne devrait pas le voir. Ni pourquoi il rentre à l’intérieur, à l’invitation d’un être étrange, habillé de manière fort déroutante également ; il ne sait pas ce qu’il fait, non.
Mais, par tous les dieux, il le fait.


« Hem. »

Il soupire, légèrement, en pénétrant dans le hall.
Lentement, ses yeux quittent l’homme étrange, et glissent autour de lui ; pour lui permettre de découvrir l’endroit. De s’y plonger. D’essayer de le reconnaître.
En vain.
Dane ne sait pas où il est, et ce qu’il fait là… mais il sent qu’il doit y être. Qu’il faut qu’il y soit.


« C’est… okay. »

Il acquiesce lentement ; il sait.
L’autre sait… qui il est. Ce qu’il est, sûrement.
Le Chevalier Noir.
Dane en tremble. Bon sang, pense-t-il ; cela ne le lâchera jamais…


« Vous… »

Il s’avance, lentement.
Ses bottes claquent sur le parquet. Son manteau laisse des gouttes tomber, et viennent rendre humide la salle entière. Ses cheveux eux-mêmes participent, et un léger mouvement du visage rejette une mèche collée sur son front.
Il s’avance, encore ; même quand l’étrange est confirmé pour cet homme.


« Mmh. »

Il s’avance, oui.
Mais plus dans la salle ; plus dans le hall.
Ailleurs.
Dans un autre endroit, du bâtiment. Dans une autre pièce.
A laquelle il a accédé… par un portail.
Bizarre. Mystérieux. Etrange.
Et alors que Dane s’avance, débouche ailleurs, dans une sorte de cabinet… il s’arrête, tandis que l’autre s’assoit. Il s’arrête, oui, et hausse les épaules.


« Magie, hein ? »

Le XXe et le XXIe siècle ne croient plus en la Magie ; mais le XIIe y croyait, et savait la reconnaître.
Même s’il n’est pas sûr de tout ce qu’il a vu ou vécu, Dane Whitman a été confronté à des phénomènes magiques ; réels. Et il n’y a survécu que par chance.


« Je… j’ignore pourquoi j’suis ici. »

Sa voix est rauque, fatiguée.
Dane demeure debout, à côté de son siège ; gouttant sur le sol.
Il plonge son regard dans celui de l’autre, qui s’est présenté comme Docteur Strange – Sorcier Suprême. Comme si tout le monde savait ce que c’était…


« Je… j’suis Dane. Dane Whitman.
Je… j’suis un Avenger. »


Pour l’instant.
Nul doute que cela puisse changer, quand ils découvriront ses crimes.


« C’est… l’Epée d’Ebène. Elle… elle vient d’Asgard. Elle a… une conscience ; une influence.
Elle veut… le sang. La violence. La mort.
Elle… »


Il soupire, et secoue la tête.
Dane ignore pourquoi il parle autant ; pourquoi il se livre autant. Mais il continue, aussi étrange que cela puisse paraître.


« Elle aura ma perte.
Un jour… un jour, je paierai pour ses crimes ; pour mes crimes.
En attendant… j’en commets d’autres. »


Dane plonge lentement son regard dans les yeux du sorcier.
Une expression terrible y passe.
Non pas la peur. Non pas la terreur. Non pas la folie, ou la violence, ou l’horreur.
Non.
Le désespoir.
Dane Whitman est désespéré – et fataliste ; il tombera.
Il tombera, sous l’influence de l’Epée d’Ebène, il le sait. Comme il sait qu’il tombera… sous les coups de ceux qui voudront l’arrêter.
Et qui seront ses proches, il n’en doute pas…

Contenu sponsorisé
GÉNÉRAL.
POUVOIR.

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Avengers RPG :: Welcome to the Game :: New York-