N-Y, OCT / NOV 2018
MÉTÉO : La neige s'est installé sur la ville. Tout comme le froid, une légère brise fraîche. De temps en temps un peu de pluie ou un peu de soleil au travers des nuages blancs. L'hiver s'est installé.

NEWSLETTER DE DECEMBRE 2018



+ 100 $ ▬ Pour le groupe AVENGERS
+ 50 $ ▬ Pour les groupes VILAIN et X-MEN

» SALES du 01.12.18 au 03.01.19

» INTRIGUE #1 Secret Wars

» MISSION #1.3 Save Christmas inscription ouverte jusqu'au 7 déc.


 :: Welcome to the Game :: New York

Green World [PV: Inushka Ukhar]

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 14
» ma tête : Benedict Cumberbatch


» association : Illuminatis
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 5 - Connaissance parfaite
» appartenance: 6 - Humain avec aptitude magique

Mer 5 Déc - 22:28
La nature même du Sanctuaire m'échappe. C'est simple: je ne sais pas ce que c'est. Je sais ce qu'il fait, son rôle, sa fonction, mais pas ce que c'est exactement. De ce fait, il m'est impossible de le reproduire. Pourquoi le Sorcier Suprême de cette dimension se prend tout à coup pour un architecte qui s'ignore? La raison est simple et complexe à la fois. Pour faire simple, il y a quelques années, à mes débuts pour être plus précis, un psychopathe a détruit les Sanctuaires à travers le monde pour faire venir un plus gros -dans tous les sens du terme- psychopathe dans cette dimension afin de nous annihiler. Oui, juste comme ça, il n'avait aucune raison valable de le faire, pas la moindre justification aussi insignifiante soit- elle. C'était un stupide fanatique.

A cause de ses actions, je dois jouer le rôle à la fois du gardien du Sanctuaire de New-York, mais aussi de la dimension entière devenu un gruyère pour les créatures magiques du multivers. Il n'est même pas question de mettre en place une douane ou de réguler les intrusions, il ne doit pas y avoir purement et simplement. C'est non négociable. Dîtes- vous que sans mon Sanctuaire, nous n'aurions même pas ce gruyère, il n'y aurait rien entre les êtres maléfiques de l'autre côté -ou plutôt des autres côtés- et nous. Je suis le Sorcier Suprême le plus occupé de tous les temps par la faute d'un fou. Même Wong n'est pas suffisant pour m'aider.

De ce fait, il m'arrive de commettre d'énormes bourdes sans le savoir, comme laisser échapper un parasite de la taille d'une tique après une bataille contre une créature dimensionnelle. Mais ne nous emballons pas, d'abord je vais conclure ma petite histoire. Ce que je veux dire mes amis, c'est que ce Sanctuaire n'est pas suffisant, j'essaie de recréer la barrière d'antan, avec les moyens du bord. Sans l'Ancien et les autres Maîtres des arts mystiques au-dessus du niveau disciple à l'époque où la barrière fut brisée, je suis le seul sorcier à pouvoir me pencher sur la question et d'avoir une chance de réussir.

Tout ce travail de recherche, cumulé à celle de surveillance de la dimension, me rend négligent sur les détails sans m'en rendre compte. Je ne ressens pas le signal d'alerte que le Sanctuaire m'envoie depuis que j'ai quitté les lieux après avoir réduit en charpie la créature-plante géante que j'ai vaincue. C'est en entrant à l'intérieur que je me suis rendu compte de l'alerte, comme si j'étais pris d'un vertige me forçant à revenir sur mes pas. Je me précipite dehors, volant à travers la ville pour rejoindre le Queens où je pensais avoir ramassé toutes les restes de mon adversaire et détruites à jamais.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 51
» ma tête : Kristina Pimenova


» association : c'est... Compliqué
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 2 - Apprentissage du pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Mer 5 Déc - 23:36


« Green World »



ϟ Comment tout est arrivé ? Je ne sais pas moi même, je ne saurai pas l’expliquer. Je ne sais même pas ce que je fais… C’est comme si… Comme si il y avait cette voix dans ma tête qui me soufflait de continuer, de faire ce que je savais faire. De base ? Je ne contrôle rien, je n’arrive pas à gérer mes pouvoirs, le Professeur Xavier s’efforce de rester calme et de me faire comprendre que j’ai un grand potentiel. Mais chaque fois que j’ai semé quelque chose… J’ai commis plus de catastrophes que de beaux parterres de fleurs… Et comme je suis à l’âge où maîtriser mon caractère devient… Compliqué. C’est après une énième leçon de moral de Tornade que j’ai décidé de sortir de l’Institut. J’ai attrapé mon sac à dos, ai prévenu le Professeur qui a gentiment fait comprendre qu’on devait me laisser filer. Je n’ai nul part où aller de toute façon, alors pourquoi est-ce que je fuirai ? Logique indéniable… Triste, mais bien réelle…

J’ai pris le bus et je me suis enfoncée dans New-York, me perdre dans la foule, me faire avaler. Je me suis vite retrouvée dans le Queens, au Flushing Meadows Corona Park. Assise au pied de l’immense statue en forme de globe, je m’enfonçais dans mes pensées, les écouteurs vissés sur mes oreilles. Et puis j’ai ressenti ce picotement, une piqûre de moustique probablement. Cela n’a pris que quelques secondes à peine. J’ai entendu ce murmure ce Aide moi… J’ai retiré mon casque, mais la voix n’a pas cessé… Pourtant j’étais seule… Je suis la Terre Mère… Tu es ma fille… Aide moi… J’ai suivi sa demande et j’ai posé ma main sur le sol… Une fleur y a poussé… J’ai cru que mes pouvoirs étaient enfin maîtrisables et maîtrisés…

Alors je me suis laissée, j’ai suivi ses mots, ces pensées, cette “Mère” que je pensais bienveillante… J’ai commencé petit, un simple buisson. D’une forme ronde il a pris l’apparence d’un soldat, pas bien grand mais qui restait à mes côtés. C’était mon premier essai. Et puis, plus les minutes passaient, et plus je maîtrisais ce que je créais, plus “Elle” devenait exigeante. Protège moi… Sauve moi… Mais je n’avais pas peur, je pensais pouvoir être une héroïne moi aussi, en sauvant quelqu’un, en faisant ce que les autres ne pouvaient pas faire pour l’heure… J’ai posé ma main sur cet arbre, fin, presque malade. Et il s’est animé… Moi ? Je n’avais jamais été si puissante… Pourquoi me stopper là ? Déjà ma main se posait sur un second arbre… Trois buissons animés, deux arbres si je leur donnais “vie” ils pourraient se défendre. Et puis qui pourrait me stopper ?


DESIGN ϟ  VOCIVUS // AVATAR (C) Fox  
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 14
» ma tête : Benedict Cumberbatch


» association : Illuminatis
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 5 - Connaissance parfaite
» appartenance: 6 - Humain avec aptitude magique

Ven 7 Déc - 12:38
La cape de lévitation est vraiment un outil remarquable. Je n'ai pas besoin de lui donner des ordres constamment pour qu'il agisse comme je le souhaite. Ce n'est pas toujours le cas, puisqu'elle use de son intelligence et de sa conscience pour anticiper mes pensées, elle peut ne pas savoir quoi faire comme tout à chacun. C'est la preuve qu'il est important que ce soit elle qui choisisse son porteur, pour la simple et bonne raison que l'harmonie est importante dans les cas critiques. La sentir me porter ainsi vers mon but alors que je ne lui ai rien demandé me fait me sentir réellement "Sorcier Suprême", elle s'arrête juste au- dessus du lieu de la bataille pour que je puisse examiner les alentours.

L'indice a fini par se révéler, j'ai plongé vers le sol et ai atterri en douceur. Je me suis ensuite accroupi pour toucher une fleurs qui n'est pas ordinaire. Mais yeux entraînés à détecter les anomalies magiques me dit que cette plante est teintée d'une aura surnaturelle. Soudain, les pétales se belles se changent en une bouche aux dents acérés qui tentent de me mordre. Je l'arrache du sol par la racine et lui jette un sort afin de retrouver tous ses semblables. La fleurs maléfique se change en une sorte de bâton de sourcier, pour la même aura surnaturelle que la sienne.

De nouveau, sans le demander, la cape me propulse dans la direction indiquée par la tête de la créature. Bientôt, j'arrive sur une zone où les citoyens ont deux comportements totalement contradictoires: certains s'en vont en courant dans une direction, d'autres se dirigent dans la direction opposée. Je suis ceux qui ne fuient pas. Il y a à leur destination une troupe de plantes bien plus costaud que cette fleurs, se mouvant d'elles- mêmes, possédant cette aura surnaturelle. Plus je me rapproche, plus je remarque qu'ils ne se déplacent pas au hasard mais en suivant une adolescente. C'est la source de leur vitalité.

Je passe entre les gens en volant et écarte les bras en utilisant un sort de vent pour les repousser.

"Rentrez chez vous, le spectacle est terminé!"

Les gens me jettent encore une fois un regard confus, ils ignorent qui je suis alors que ce n'est pas ma première intervention dans cette ville, loin de là. Cependant, ils finissent toujours oublier les événements une fois que j'ai tout réglé, ceci est une capacité du Sanctuaire afin de sauver les esprits étriqués de leurs petites vies insignifiantes.

"J'AI DIT ALLEZ VOUS EN!"

J'ai amplifié et modifié ma voix avec la magie pour instiller la peur, la cape virevoltant avec théâtralité comme sous l'emprise d'un vent puissant pour me donner un air majestueux. Les témoins s'en vont en éteignant les téléphones qu'ils utilisaient pour filmer. Encore une fois, ces vidéos disparaîtront bien assez tôt. Ces souvenirs ne seront plus qu'un mot sur le bout de la langue. Une fois les probables dommages collatéraux écartés, je m'approche de la fille en générant une épée magique.

"Petite, éloigne- toi de ces créatures."

Je tranche un arbre en deux morceaux, puis reprend légèrement de l'altitude pour éviter les attaque d'un autre.

"Viens avec moi, tu es malade et je peux te guérir."

Son aura est infectée par quelque chose, je n'ai pas d'idée précise de ce que c'est, mais son emprise est puissante.

"Quelque chose est en train d'infecter ta conscience, laisse- moi t'aider avant qu'il ne soit trop tard!"
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 51
» ma tête : Kristina Pimenova


» association : c'est... Compliqué
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 2 - Apprentissage du pouvoir
» appartenance: 1 - Humain normaux

Sam 8 Déc - 16:09


« Green World »



ϟ Les minutes s’écoulent et ce pouvoir qui était immaîtrisable semble l’être de plus en plus. Cette force… Je ne l’avais jamais envisagé. Le Professeur devait avoir raison. Et pourtant une partie de moi semble souffrir, comme si on venait de me tirer les cheveux.  Il est venu pour nous détruire… Il nous veut du mal… « Qui ? » Le Sorcier. A peine a-t-elle prononcé ces mots qu’une voix résonne. Je n’avais pas conscience que tant de gens s’étaient approchés, ou au contraire fuyaient. L’arrivée de ce Sorcier me fait prendre conscience que je ne suis pas seule avec cette voix, avec “ma Mère”. A son ordre je l’observe et incline la tête sur le côté. J’observe mes mains qui lentement se recouvre d’un lierre.

C’est un cri de douleur qui me sort de ma contemplation. Le Sorcier Suprême vient de détruire une de mes créatures. J’étais liée à lui, il était né de mon pouvoir et à celui de celle qui m’habite. La douleur fut intense et insupportable, à un point tel que je me suis repliée sur moi même en serrant mes bras autour de ma poitrine. Le premier “soldat” que j’ai créé s’approche de moi et pose une main sur moi. Je me redresse le souffle court tandis qu’il me dit que je suis malade. « C’est ce qu’ils disaient eux aussi, avant de vouloir nous parquer, que je suis malade, comme tant d’autres… Je ne le suis pas ! » Je tend ma main vers le sol et les racines d’un arbre centenaire s’étire en direction du sorcier tentant d’enserrer sa cheville. Il ment. « Vous mentez ! Elle m’aide, je contrôle enfin mon pouvoir ! » Il veut te détruire « Vous voulez juste me détruire, comme tous les autres ! » J’ai gardé tant de colère en moi, tant de haine qui j’ai caché sous des masques de politesse, de fausse douceur et de solitude, que cette créature s’en nourrit autant que de mon pouvoir. Elle a trouvé la faille en prenant la place de ma mère disparue, moi qui n’a plus pour repère qu’un Professeur dont j’ignorais l’existence. Un tuteur que je n’avais pas choisi. Moi qui me suis retrouvée enfermée et gardée au silence par un homme qui n’avait que faire de moi, qui maintenant “me surveille” plus qu’il ne me protège, me tolère, parce qu’il n’a plus vraiment le choix. Tous ses silences sont sa force face un nouvel inconnu qui tente de me “guérir”

« Elle n’infecte rien ! Elle me protège ! Elle me comprend ! » Elle m’aime ? Un peu ? Et alors qu’il assure qu’il risque d’être trop tard, une nouvelle racine s’élance vers lui. Peu à peu elle prend le dessus et c’est la nature qui me recouvre. De la mousse remplace mes vêtements des feuilles et de lierre recouvrent cette féminité naissante qui me relie à Elle, la Terre . Je me sens plus puissante à mesure qu’elle prend possession de moi. Ce n’est pas avec son sabre, à trancher mes créations qu’il parviendra à me faire entendre raison. Et alors que quelques lierres viennent se mêler à mes cheveux je murmure un « Je veux juste la sauver, la protéger… Je ne veux faire aucun mal, à personne. Pas même à vous… » C’est là toute ma contradiction avec “Elle” Si je ne lui veux aucun mal, elle, elle ne veut pas mourir, ne veut pas disparaître et attaque de nouveau. Ma main se pose sur un nouveau buisson qui s’anime et tire vers lui tandis que je hurle un « NON ! » à cette conscience qui lentement me soumet « Il ne me fera pas disparaître je refuse ! » Ses mots, sa voix s’est servit de la mienne pour se faire entendre du sorcier. Avais-je tort de croire en Elle ?


DESIGN ϟ  VOCIVUS // AVATAR (C) Fox  
Contenu sponsorisé
GÉNÉRAL.
POUVOIR.

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Avengers RPG :: Welcome to the Game :: New York-